Le romantisme européen à l’affiche

Ah ! Le vieux continent ! Les films européens sont une référence en matière de romantisme. Et la France n’est pas en reste. Notre image de « lover », ayant comme capitale la plus belle ville du monde, nous sert à exporter nos comédies romantiques.  Pour sa 5e édition, le CAN Film Festival met 8 films français à l’affiche dont 2 courts-métrages en compétition.

Du 5 au 10 mai, venez découvrir les films français et de toute l’Europe, dont plusieurs en avant-première aux USA, dans les cinq salles du Festival.

Les films français à l’affiche sont :

L’Âge de raison de Yann Samuell (2010)

Donoma de Djinn Carrénard (2009)

Fleurs du mal de David Dusa (2010)

Poursuite de Marina Deak (2011)

Entre nos mains de Mariana OteroNée (2010)

La vie au ranch de Sophie Letourneur (2010)

Fix Me de Raed Andoni (2009)

Robert Mitchum is dead de Olivier Babinet et Fred Kihn (2010)

Renseignez-vous sur tous les films et toutes les dates de projection en cliquant ici !

Où ? Dans les cinq salles du Festival :

–  Miami Beach Cinematheque, 1130 Washington Ave, Miami Beach, FL 33149

–  Coral Gables Art Cinema, 260 Aragon Ave, Coral Gable , FL 33134

Colony Theater, 1040 Lincoln Rd, Miami Beach, FL 33139

– Miami Florida European Union Center of Excellence (FIU), 11200 SW 8th Street, Miami Florida 33199

– Alliance Française, 618 SW 8th Street, Miami FL 33130

Quand ? Du jeudi  5 au mardi 10 mai 2011

Combien ?

Pour la Miami Beach Cinematheque, le Coral Gables Art Cinema et le Colony Theater : $12, $10-$8 pour les seniors et étudiants

Pour le FIU : gratuit

Pour l’Alliance française : $7, $5 pour les membres de l’AF

Pour réserver vos places, cliquez ici.

 

Les films français à l’affiche sont :

L’Âge de raison, de Yann Samuell (2010)

Donoma, de Djinn Carrénard (2009)

Fleurs du mal, de David Dusa (2010)

Poursuite, de Marina Deak (2011)

Entre nos mains, de Mariana OteroNée (2010)

La vie au ranch, de Sophie Letourneur (2010)

Fix Me, de Raed Andoni (2009)

Robert Mitchum is dead, de Olivier Babinet et Fred Kihn. (2010)