Le racisme plus répandu en France qu’aux Etats-Unis

Les Français seraient plus racistes que les Américains. C’est ce que révèle l’étude d’un chercheur suédois, dont le Washington Post s’est inspiré pour établir une carte du monde de la tolérance raciale (ci-dessus).

Réalisée dans 80 pays, l’étude demandait aux sondés s’ils trouvaient gênant d’avoir un voisin d’une couleur de peau différente de la leur. En bleu sur la carte : les pays pour qui cela pose le moins de problème, en rouge, les pays pour qui cela est dérangeant. Les Etats-Unis font partie des pays les plus tolérants, la plupart des personnes interrogées ne voyant aucun inconvénient à avoir un voisin d’une “race” différente. Au contraire la France fait tâche en Europe. C’est l’un des pays les moins tolérants : 22,7% des sondés affirment qu’ils n’aimeraient pas avoir de voisin de couleur de peau différente.

Pire, les Français seraient de plus en plus racistes. Une étude de CSA réalisée en décembre 2012 le montre. Soixante-cinq pour cent des personnes interrogées déclarent que certains comportements peuvent parfois justifier des réactions racistes (58% en 2011). Soixante pour cent des sondés pensent également que ce sont les étrangers qui ne se donnent pas les moyens de s’intégrer en France (54% en 2011) alors que 29% des Français estiment que c’est plutôt la société qui ne leur en donne pas suffisamment les moyens. De l’autre côté de l’Atlantique, une étude de Survelum, toujours en cours, montre au 20 mai 2013 que 50% des Américains affirment ne pas être racistes. Cinquante-quatre pour cent des personnes interrogées sont favorables au mélange interculturel.

L’enquête de CSA en France montre que 43% des personnes interrogées estiment que les premières victimes du racisme sont les Nord-Africains et les Musulmans. En outre, 69% des sondés estiment qu’il y a trop d’immigrés en France (progression de dix points par rapport à 2011). Soixante et un pour cent des personnes interrogées estiment aussi qu’aujourd’hui, en France, on ne se sent plus chez soi comme avant. Les Roms sont également victimes de racisme: 71% des sondés pensent qu’ils vivent essentiellement de vols et de trafics.

Aux Etats-Unis, dans une autre étude de Survelum, également en cours sur internet, 25% des personnes participant au sondage pensent que le racisme est de moins en moins présent dans la société contre 6% qui pensent qu’il l’est davantage. Une étude commanditée par Associated Press en 2012 sur les attitudes raciales révèle que 7% des personnes interrogées n’apprécient pas la communauté noire. Bien que le chiffre soit bas, il est en hausse par rapport à 2010 (6%). Au contraire, les hispaniques sont mieux perçus : 6% des personnes affirment ne pas aimer cette communauté. Le chiffre est en baisse par rapport à 2010 (7%).

Crédit : Max Fischer / The Washington Post