Le parlement confirme la quarantaine à domicile pour les retours en France

Le parlement français a adopté samedi 9 mai la loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet. Le texte précise notamment les conditions de mise en quarantaine pour les Français venant de l’étranger.

Qu’ils doivent rentrer définitivement ou espèrent passer l’été au pays, les Français des Etats-Unis sont nombreux à s’interroger sur les conditions du retour. Adopté samedi en commission paritaire par l’Assemblée Nationale et le Sénat, le texte répond à leurs questions.

Comme prévu, la loi autorise le gouvernement à décider d’une quarantaine obligatoire pour toute personne arrivant en France d’un pays touché par le coronavirus. Mais elle précise aussi que cette quarantaine, limitée à quatorze jours, se déroule au domicile des personnes concernées ou, s’ils en font le choix, “dans des lieux d’hébergement adapté”.

Un décret viendra préciser les conditions de ces mises en quarantaine, mais elle pourra inclure:

  • l’interdiction de sortir de son domicile, sauf exceptions spécifiquement autorisées.
  • ou l’interdiction de fréquenter certains lieux ou catégories de lieux.

La liste des pays considérés comme “zone de circulation de l’infection”, et donc déclenchant la mise en quarantaine, sera publiée par arrêté du ministre de la Santé. Le gouvernement a d’ores et déjà fait savoir que les pays de l’Union européenne, de l’espace Schengen et le Royaume Uni ne seraient pas inclus dans cette liste pour le moment. Les Etats-Unis, où la pandémie continue de s’étendre, devraient faire partie de la liste.

Pour l’heure, l’entrée sur le territoire est interdite aux non ressortissants français (ou résidents permanents –sauf quelques autres exceptions). Ces restrictions s’appliqueront avec les pays européens jusqu’au 15 juin et “jusqu’à nouvel ordre” pour les autres pays a annoncé jeudi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

LIRE AUSSI: Pourra-t-on rentrer en France cet été?