Le musée Getty raconte l'histoire de France

Dépeint comme une période sombre et sans intérêt, le Moyen-âge est au contraire un moment charnière dans l’histoire de France. Le musée Getty expose du 16 novembre au 6 février plusieurs dizaines de manuscrits de l’époque retraçant, à leur manière, l’histoire hexagonale. Ces manuscrits formidablement illustrés témoignent de la volonté de construire une identité française commune.

Les manuscrits médiévaux que nous présentons sont un peu comme des films de guerre hollywoodiens”, sourit Elizabeth Morrison, la conservatrice au musée Getty qui organise l’exposition, “c’est éducatif, mais c’est surtout divertissant”. Les manuscrits ne sont pas de simples livres – certains mesurent près de 50 cm de haut et pèsent environ 30 kg. “Ce sont les prototypes des ouvrages de propagande”, continue Elizabeth Morrison, “l’objectif des histoires racontées était de créer un sentiment d’unité derrière le roi.”

Et les histoires ont de quoi fasciner : des légendes du Graal aux Grandes Chroniques de France en passant par Hector de Troie, Alexandre le Grand, Charlemagne et même la Vierge Marie. Et tout en français, une mini-révolution à une époque où tout passait par le latin. “Cela a vraiment permis d’élargir l’audience de ces ouvrages”, insiste la conservatrice du musée Getty, même si le public ne dépassait pas en réalité la cour du roi.

A part la langue, l’importance des illustrations témoigne également de la volonté de rendre les histoires plus accessibles. “Les personnages représentés, que ce soit César, la Vierge ou Alexandre le Grand, portent tous des habits du Moyen-âge, autrement dit des habits auxquels les lecteurs peuvent s’identifier!”, indique Elizabeth Morrison. De plus, les récits prennent une certaine liberté avec les faits : on est plongé dans un monde de monstres, de pouvoir surhumains, de mythes, “mais l’histoire à l’époque n’a rien à voir avec l’histoire enseignée aujourd’hui. Le but était de faire rêver les gens tout en aiguisant leur patriotisme, la vérité n’était pas essentielle”, insiste Elizabeth Morrison.

L’exposition, intitulée Imagining the Past in France, rassemble environ 70 objets de l’époque en provenance du monde entier, notamment de la BNF, de la bibliothèque de l’Arsenal, des Pays-Bas, d’Angleterre, d’Allemagne voire de Russie. “Grâce à cette exposition unique, nous allons pouvoir réunir plusieurs volumes d’un manuscrit qui avait été séparé il y a 500 ans!”, selon le conservateur en chef des manuscrits au Getty Thomas Kren. Les fans du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde ne seront pas déçus.