Le MoDem ne donne pas de consigne de vote

Les Démocrates d’Amérique du Nord, la branche locale du MoDem, ne donnent aucune consigne de vote pour le second tour de la législative en Amérique du Nord. Celui-ci opposera Frédéric Lefebvre (UMP) à Corinne Narassiguin (PS-EELV). « Face à la victoire du bipartisme et le choix entre une candidate-outil pour le PS et un candidat-système pour l’UMP, les Démocrates d’Amérique du Nord appellent au contraire à une reconstruction du Centre », soulignent le groupe dans un communiqué publié mercredi.

La candidate du MoDem en Amérique du Nord, Carole Granade, a obtenu 4,94 % des voix au premier tour, la classant en sixième position sur les 18 candidats en lice. Les Démocrates d’Amérique du Nord critiquent Corinne Narassiguin, qui « s’est placée au cours de cette campagne comme simple porte-parole locale du PS » et regrettent notamment la « méconnaissance de la vie des Français de l’étranger » de Frédéric Lefebvre. « Les étiquettes ont gagné et ce choix final, ancré dans le bipartisme, ne permettra en aucun cas la pleine expression des particularités que les Français d’Amérique du Nord peuvent apporter à la France », regrette le parti centriste.

Les Démocrates d’Amérique du Nord préfèrent  « dès aujourd’hui appeler au rassemblement de tout ceux qui se reconnaissent centristes par conviction, et non par opportunisme ».