Le Mill Valley Film Festival tient son rang

Le 35 ème Mill Valley Film festival, l’un des festivals de cinéma les plus réputés aux Etats-Unis, se tiendra du 4 au 14 octobre. Situé dans la partie Nord de la Bay, il draine chaque année plusieurs dizaines de milliers d’amoureux du cinéma. Un cinéma international, éclectique, exigeant, allant du documentaire au long-métrage en passant par une belle sélection jeunesse.

Cette année, le très attendu On the road, co-production française, fait la cérémonie d’ouverture du Festival. Ben Affleck et Billy Bob Thornton viendront tous deux présenter leurs films respectifs, Argo et Jane Manfield’s car, non pas en tant qu’acteurs mais en tant que réalisateurs. Quant à l’inégalable Dustin Hoffman, il recevra un hommage pour l’ensemble de sa carrière et portera aussi la casquette de réalisateur pour son film : Quartet. L’actrice Helen Hunt vient juste d’annoncer, au cours de ces dernières heures, qu’elle serait elle aussi de la partie. Et la liste des ‘guests’ ne cesse de s’allonger depuis quelques jours.
Au programme également, des œuvres qui ont déjà fait leurs gammes à Cannes dont le dernier Leos Carax Holy Motors qui fait très grand bruit, ou encore le puissant Amour de Haeneke avec l’un de nos monstres sacrés: Jean-Louis Trintignant. La belle surprise c’est que sur l’ensemble de la sélection, le nombre de monstres sacrés de la scène française passe a trois ! On y retrouve en effet le fantastique Michel Bouquet dans le film Renoir de Gilles Bourdos ou encore Michel Piccoli dans le Leos Carax.

Parmi les Français sélectionnés, et qui sont particulièrement bien représentés dans ce Festival, comme souvent dans les salles indépendantes nord californiennes, on compte également le film Un heureux évènement de Rémi Bezançon avec notre valeur sûre et si française Josiane Balasko, ou encore Yoyo, film de 1965 de et avec Pierre Etaix.
Enfin, à surveiller aussi:  Like someone in love de Abbas Kiarostami, Normal! de Merzak Allouache, Reality de Matteo Garrone (Italie-France), Tey de de Alain Gomis (Sénégal-France).
Deux documentaires franco-américains sont à l’ordre du jour dans la sélection ‘Valley of the docs’. Dans After winter, spring, la réalisatrice Judith Lit fait, entre autres, un état des lieux de notre hexagone, autrefois rural à plus de 50% de sa population. Quant au documentaire de Jane Weiner : Ricky on Leacock il rend hommage au cinématographe et réalisateur du même nom.
Le soleil de Marin County aura beau faire, les salles obscures vont faire le plein assurément !

Journaliste, réalisatrice, écrivain et actrice, Samantha Vandersteen (Sam VanSteen) est née à Lille en 1973. Son premier manuscrit, un polar politique, fut écrit durant ses années de Fac, à Lille III alors qu’elle est en Licence de Lettres Modernes. Après son mémoire de Maîtrise sur William Faulkner et Claude Simon en parti écrit à L’université de West Virginia lors d’un échange universitaire, elle rejoint Paris et une petite télé du câble qui monte : CANAL J. Elle y devient journaliste, présentatrice, réalisatrice et continue par ailleurs d’écrire pour la presse ainsi que pour le site web de la chaîne. Elle enchaîne ensuite plusieurs chaînes et expériences télévisuelles. Elle présente le JT d’EQUIDIA en direct deux fois par jour pendant 2 ans puis rejoint l’équipe des sports équestres où elle réalise plusieurs documentaires, ainsi que des reportages qu’elle présente pendant plusieurs années. Elle publie son premier livre, un roman pour les jeunes adolescents LE MELI MELO d’ALMA ET LEO qui sera suivi de près par UNE TRIBU, DEUX TRIBUS, TROIS TRIBUS… UNE SEULE PLANETE aux éditions LES PORTES DU MONDE. Un troisième livre sortira aux éditions Hachette issu de sa chronique sur Canal J, qu’elle écrit et supervise elle-même, et préfacé par Edwige Antier. Elle publie ensuite MEMOIRE VIVE, un thriller noir dont l’action se situe dans le monde de la production audiovisuelle. C’est via la lecture de ce dernier que Christophe Lambert la découvre et lui demande de collaborer à LA FILLE DE MES REVES , collection SOON aux éditions SYROS, un roman d’anticipation écrit à quatre mains et publié en 2011. Entre temps, elle participe également en tant qu’assistante réalisatrice à l’adaptation pour Arte de LA FACE CACHEE DU PETROLE, et effectue pour Eric Laurent, auteur et grand reporter, une grosse part d’investigation sur LA FACE CACHEE DES BANQUES, puis sur LE SCANDALE DES DELOCALISATIONS, le tout publié aux éditions PLON. En parallèle, elle développe une carrière de comédienne et se forme au Laboratoire de l’acteur avec Hélène Zidi Cheruy, elle y aura l’occasion de travailler avec Guila Braoudé sur l’écriture scénaristique, à la Voie de l’Acteur avec Fabrice Merlo, puis avec la réalisatrice franco-américaine Kim Massee. Elle intègre également les ateliers d’improvisations du Théâtre LE BOUT avec Emilie Pfeiffer pendant deux ans. C’est à San Francisco où elle est installée depuis 2010 avec mari et enfant, et où elle a monté la structure LILI MERVEILLE LLC, qu’elle rencontre Rob Nilsson. Elle tourne le long-métrage MAELSTROM sous sa direction qui fait son avant-première au festival de Mill Valley le 7 octobre 2012, et BRIDGE TO A BORDER actuellement en fin de post-production. Fin 2012, elle publie MON REVE AMERICAIN sur amazon.fr et sous son pseudo Sam Vansteen. Elle publie son deuxième livre à quatre mains avec Christophe Lambert VIRUS 57 en juin 2014, un guide d’installation aux USA pour les français aux Editions Hikari VIVRE LES USA en mai 2014, a repris sa plume de presse pour French Morning San Francisco, l’Express, et continue la réalisation audiovisuelle pour différentes productions françaises (Arte –W9 – France 3 – CANAL + - NRJ 12 - Equidia…)
Article précédentLe New York Film Festival fête André Labarthe…et offre une plateforme à l’INA
Article suivantUn week-end avec la Navy