Le maire de Los Angeles: “Nous sommes debout avec Paris”

Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé...” Les paroles de la Marseillaise ont retenti devant le City Hall de Los Angeles, illuminé aux couleurs de la France, dès 5:30 pm ce mardi 17 novembre.

Au micro, le Consul général de France Christophe Lemoine était rejoint par une centaine de personnes présentes pour la veillée organisée par la ville de Los Angeles, en hommage aux victimes des attentats de Paris. Et les expatriés français étaient encore bien représentés. « Nous sommes tous touchés de près ou de loin », avoue Domitille, étudiante en anglais à Redondo Beach. « On est à Los Angeles, mais notre coeur et à Paris », ajoute Camélia, sa camarade, qui a revêtu le drapeau français en guise de cape.

L’incompréhension a laissé place à la volonté de défendre la paix et la liberté. Entouré de nombreux représentants religieux et filmé par une dizaine de caméras, le maire de Los Angeles, Eric Garcetti a tenu a exprimer sa solidarité envers le peuple français.

Une prière pour la liberté

Après avoir demandé une minute de silence, il est revenu sur cette “tragédie sans nom“, rappelant son amitié pour Paris et sa mairesse Anne Hidalgo. « Nous sommes debout avec Paris et ses citoyens, nos chers amis. Nous partageons votre douleur. Nos pensées vont à ceux et celles qui ont perdu un proche », introduit-il, en rendant un hommage à Nohemi Gonzalez, ainsi qu’aux pays visés quotidiennement par des actes terroristes.

« Nous devons être unis et continuer à défendre la paix et la liberté», argue-t-il, décrivant Paris comme « la ville des Lumières ». Les mots « liberté, égalité, fraternité » ont alors été prononcés en français.

Distribuées en début de veillée, des chandelles illuminaient l’assemblée. Elles représentaient notamment, pour Eric Gracetti, « la fermeté et la résolution pour lutter contre la violence et la haine sous toutes ces formes ». Un discours prononcé en français et en espagnol, et traduit en langage des signes pour qu’il soit entendu par le plus grand nombre. Et il l’a été, comme le prouve Stéphanie, une Franco-Américaine : « j’ai été très affectée par ces événements. Aujourd’hui, je sens qu’il y a une force. Nous ne pouvons pas nous laisser terroriser. »

Un soutien indéfectible

Cette ode à la paix et à la liberté a été reprise par Herb Wesson, le président du conseil municipal qui considère Paris comme « la sœur de Los Angeles », ainsi que par Michael D. Antonovich, à la tête des districts de la cité.

« Je remercie les Français présents, mais aussi les Américains pour leur message de sympathie, leur soutien », a déclaré Christophe Lemoine. Une solidarité exprimée par les stars hollywoodiennes, les sportifs et les américains au quotidien. Et pour cause. « Nous sommes très attachés à Paris. Nous sommes nombreux à y partir en vacances. C’est trop beau pour être attaqué », regrette Lisa, une Américaine venue apporter son soutien.

Le mot de la fin est revenu au maire de Los Angeles : « vive la France, vive la fraternité ».