Le jazz manouche de Stéphane Wrembel

Peu connu du grand public, Stéphane Wrembel s’est pourtant illustré cette année en jouant sur la scène de la cérémonie des Oscars. Compositeur de la bande musicale du film de Woody Allen « Midnight in Paris », le guitariste français installé à New York a ainsi pu dévoiler sa maîtrise du jazz manouche, façon Django Reinhardt, aux célébrités d’Hollywood.

Surfant sur cette notoriété, Stéphane Wrembel vient de sortir voici quelques semaines son cinquième album studio, baptisé « Origins ». Dans la foulée, le musicien formé au piano classique dès l’âge de 4 ans à Fontainebleau, a entamé une tournée américaine qui le mènera dans les principales villes de la côte Ouest (San Diego, Los Angeles, Oakland, Lake Tahoe, etc.), avant de se produire sur la côte Est.

Le guitariste français sera notamment en concert sur la scène du club Soho, à Santa Barbara, le dimanche 22 juillet (20 heures). L’occasion pour le public de découvrir dans une ambiance intimiste ce musicien diplômé de l’école américaine de musique moderne, mais aussi de l’université musicale de Berklee, à Boston, et que le magazine Rolling Stone présente comme une « révélation musicale à ne pas manquer ».

Stéphane Wrembel se produira durant deux semaines de San Diego à Portland:

  http://www.stephanewrembel.com/sw-shows/