“Le Grand Bouleversement” au Guggenheim

C’est au début du XXème siècle que l’avant-garde artistique s’inspire d’une nouvelle forme de modernité, qualifiée par ses prouesses technologiques, ses spectacles et sa société fragmentée ; principale victime de l’aliénation de la métropole moderne. A Paris, le cubisme invente de nouvelles formes artistiques qui seront suivies en Italie, aux Pays-Bas et en Russie. En Allemagne c’est l’expressionisme qui se développe autour du mouvement  Die Brücke fondé par Ernst Ludwig Kirchner. Mais un autre groupe d’artistes cherche à se démarquer. En 1911, Wassily Kandinsky et Franz Marc se rassemblent à Murnau, à côté de Munich sous la dénomination de Der Blaue Reiter (Le Cavalier bleu). À la différence de Die Brücke, les artistes de Der Blaue Reiter ressentaient le besoin de créer un langage plus contrôlé pour promouvoir leurs messages. Ces artistes prédisent un grand tournant, un große Umwälzung (The great Upheveal) et une remise en question radicale de la création artistique traditionnelle.

The Great Upheaval met en relief le dynamisme de cette période féconde où les artistes se précipitent doucement mais sûrement dans le « grand bouleversement » d’une guerre catastrophique. Avec plus de cent peintures, sculptures et oeuvres sur papier de 48 artistes dont Umberto Boccioni, Marc Chagall, Marcel Duchamp, Wassily Kandinsky, Fernand Léger, Kasimir Malevitch, Franz Marc et Pablo Picasso entre autres, The Great Upheveal témoigne de cette période de collaboration, d’échange, de synthèse et d’innovation.

L’exposition est organisée en ordre chronologique. La spirale ascendante conçue par Frank Lloyd Wright permet de retracer l’évolution artistique de cette période et de souligner les interconnexions entre les groupes d’artistes. Les cinq premières rampes de la rotonde représentent l’activité artistique à partir de 1909-1910 jusqu’en 1913, tandis que la rampe la plus haute met en évidence les années de guerre, 1914-1918.The Great Upheveal s’ouvre sur un tableau de Wassily Kandinsky The Blue Montain et termine par l’œuvre de Ernst Ludwig Kirchner, The Artillerymen. Une conclusion glaciale et prophétique sur l’avenir de l’Europe et le futur holocauste.

The Great Upheaval met également en lumière les chefs d’œuvres de l’art moderne qui ont lancé la collection du musée. L’exposition rassemble de remarquables collections de la Fondation Guggenheim de New York et Venise afin de retracer les origines du musée et de capturer l’esprit et le dynamisme de l’avant-garde européenne. Une balade au début du XXème, poignant par cette multitude d’exemples qui témoignent d’un art, d’une époque, d’un état d’esprit qui tentent de faire face aux inévitables guerres mondiales.

The Great Upheaval

Du 4 février au 1er juin 2011

Solomon R. Guggenheim Museum : 1071 Fifth Avenue, New York.