Le FIAF rend hommage à la “femme fatale” Brigitte Bardot

Crédit : fiaf.org

Agenda

 

Brigitte Bardot - femme fatale

Masculin, féminin, le 4 décembre à 12h30, 16h et 17h30

Et dieu créa la femme, le 11 décembre à 12h30 et 16h

Le mépris, le 11 décembre à 19h

Les grandes manoeuvres, le 18 décembre à 12h30, 16h et 17h30

FIAF, Tinker Auditorium & Florence Gould Hall, 55 East 59th Street, Between Park Avenue  and Madison Avenue, New York, NY 10022

Prix : 10 $ pour les adultes, 7 $ pour les étudiants, gratuit pour les membres du FIAF, 2 $ en pré-vente pour les membres.

Billets et plus d'informations ici.

 

Brigitte Bardot, la Marilyn Monroe française, a marqué l’histoire du cinéma français. Ce décembre, le French Institute Alliance française (FIAF) présente une série entièrement dédiée aux films de la “femme fatale”.

“Masculine, féminine” (1966) de Jean-Luc Godard ouvrira le bal le 4 décembre. Ce film basé sur “Le Signe” et “La Femme de Paul” de Guy de Maupassant et dans lequel Brigitte Bardot n’occupe qu’un rôle secondaire plonge les spectateurs dans le Paris turbulent des années 1960. Paul (Jean-Pierre Léaud), qui vient de finir son service militaire, se met à militer contre la guerre du Vietnam et commence à travailler pour un bureau d’étude de marché en dépit de ses idéaux anti-capitalistes. Quand il rencontre la jeune chanteuse Elisabeth (Marlène Jobert), il tombe immédiatement amoureux d’elle. Mais celle-ci est plus préoccupée par sa carrière que les déclarations sentimentales de son ami.

Puis, le classique “Et dieu créa la femme” (1956) réalisé par Roger Vadim sera à l’affiche le 11 décembre. Dans cette comédie dramatique, Brigitte Bardot joue Juliette Hardy, une jeune beauté insouciante qui séduit tous les hommes de la ville de Saint-Tropez. Eric, Michel et Antoine (Jean-Louis Trintignant) se disputent son amour.

Le même jour, à 19h, sera montré “Le mépris” (1963), de Jean-Luc Godard. Dans ce drame, Camille (Brigitte Bardot) et son époux, le scénariste Paul Javel (Michel Piccoli) partent en Italie pour rencontrer le célèbre réalisateur Fritz Lang (joué par lui même) et le producteur de cinéma Jeremy Prokosch (Jack Palance). A tort, la réticente Camille croit que son mari veut la pousser dans le lit du producteur riche et influent pour décrocher l’écriture d’un scénario. Malentendus, conflits et mépris s’ensuivent.

Le dernier film de la série sera “Les grandes manoeuvres” (1955) réalisé par Réné Clair. Dans cette comédie, Armand de la Verne (Gérard Philipe), un lieutenant de la cavalerie française et un séducteur notoire, fait le pari d'”obtenir les faveurs” d’une femme choisie par tirage au sort. Sa cible est Marie-Louise Rivière (Michèle Morgan), une Parisienne divorcée qui dirige un magasin de vêtements et qui est également courtisée par le respectable Victor Duverger (Jean Desailly). Marie-Louise est attirée par Armand, mais sa fascination s’efface lorsqu’elle se rend compte de la réputation de séducteur du lieutenant. Dans une autre histoire d’amour, Lucie (Brigittte Bardot) est séduite par Félix (Yves Robert), un ami d’Armand.

Agenda

 

Brigitte Bardot - femme fatale

Masculin, féminin, le 4 décembre à 12h30, 16h et 17h30

Et dieu créa la femme, le 11 décembre à 12h30 et 16h

Le mépris, le 11 décembre à 19h

Les grandes manoeuvres, le 18 décembre à 12h30, 16h et 17h30

FIAF, Tinker Auditorium & Florence Gould Hall, 55 East 59th Street, Between Park Avenue  and Madison Avenue, New York, NY 10022

Prix : 10 $ pour les adultes, 7 $ pour les étudiants, gratuit pour les membres du FIAF, 2 $ en pré-vente pour les membres.

Billets et plus d'informations ici.