A New York, on tue trois fois plus qu’à Paris

Une journée sans meurtre à New York et la presse s’enflamme. Pour la première fois “depuis des décennies” la police de New York n’a enregistré aucun crime violent pendant toute une journée, celle du lundi 26 novembre. Un évènement qui est l’occasion pour tous de souligner la baisse continue du crime à New York depuis quinze ans. Cette année, Big Apple va enregistrer son année la plus sûre depuis 1960, aux alentours de 400 homicides volontaires (contre 2.245 en 1990).

Et pourtant, comparée à Paris, New York reste une ville beaucoup plus dangereuse, trois fois plus disent les statistiques. En 2011, Paris a enregistré 42 homicides, soit un taux de 1,9 pour 100.000 habitants, contre 6,2 pour 100.000 pour la même année 2011 à New York où 515 victimes d’homicides avaient été dénombrées. A l’échelle du Grand Paris (départements 75, 92, 93 et 94), dont la taille est plus comparable à New York, le total est de 107, soit un taux encore plus faible de 1,64 pour 100.000 habitants.