L’amitié franco-américaine prend l’eau

Le 4 juillet prochain, plus de 100 ans après la première course transatlantique remportée par l’Ecossais Charlie Barr en 1905, six trimarans monotypes MOD70 s’élanceront de New York pour rallier Brest, 2 950 miles marins plus tard. La régate devrait durer du 4 au 14 juillet , deux dates symboliques pour les Etats-Unis et la France. Pour Michael Fortenbaugh, commodore du prestigieux Manhattan Sailing Club et président du comité de course, un marathon des mers qui rallie les Etats-Unis à la France, “pays auquel les New Yorkais sont tant attachés” est “un rêve devenu réalité“.

Aux commandes de ces multicoques d’exception, des équipages de six membres rompus au grand large, avec à leur tête des habitués de la voile océanique comme Steve Ravussin, Sébastien Josse, Yann Guichard ou Sidney Gavignet, qui ont fait leurs preuves lors de courses prestigieuses comme le Vendée Globe ou de la Route du Rhum. De “véritables rock stars de la voile française“, selon la navigatrice américaine Dawn Riley, qui ne participera pas à la course. Ils concourront à armes égales: tous les bateaux sont identiques.

En ouverture de la Krys Ocean Race, les équipes pourront se jauger lors d’un prologue entre Newport et New York ou encore lors de courses de vitesse autour de la Statue de la Liberté, “cadeau des Français aux Américains“. Enfin, à leur arrivée sur la côte armoricaine, nos marins intrépides célébreront leur exploit lors de la fête maritime internationale Les Tonnerres de Brest, “rendez vous unique des marins et des passionnés de la mer”, s’exclame M. Fortenbaugh.

A l’origine de ce pari fou, il y a Multi One Design, l’entreprise qui a conçu le MOD 70. Pour Franck David, directeur exécutif de la société, “l’objectif était de construire un circuit de référence mondiale“. Si l’ambition de ce projet est “d’allier spectacle et performance“, Multi One Design compte également sur l’impact médiatique de l’événement afin “d’informer et de sensibiliser l’opinion publique” sur les questions environnementales, et en particulier la préservation de cette ressource naturelle “mais pas inépuisable” qu’est l’eau.

On retrouve également un partenaire inattendu au coeur de cette épopée. En effet, Krys, enseigne leader sur le marché de l’optique, sera le sponsor titre de cette première édition de la course. Un choix que justifie Joël Plat, son directeur général, en évoquant les valeurs communes que partagent l’entreprise et la voile : “La technique, l’esthétique et le travail en équipe“. Et puis, « il est toujours intéressant d’être présent à la genèse d’un nouveau projet (…) “Nous avons forcement de belles histoires humaines à écrire ensemble“. Les deux entreprises devraient renouveler leur collaboration en 2014 lors d’une nouvelle course au cours de laquelle les navigateurs effectueront le même parcours en sens inverse.