Grand Débat: les candidats réagissent

Credit: Sébastien Vidal

Les projecteurs s’éteignent, le rideau tombe, mais le débat continue.

Fiscalité, éducation, moralisation de la vie politique: comme deux heures ne suffisent pas pour écumer tous les dossiers, nous avons tendu un micro (plutôt un enregistreur) aux candidats pour qu’ils nous parlent du (des) sujet(s) qu’ils auraient aimé développer davantage. Ils en ont profité pour s’adresser quelques dernières piques pour la route.

Nicolas Druet (MoDem): “On est resté dans des échanges gauche-droite”

Ecouter Nicolas Druet

Cyrille Giraud (EELV): “Les problèmes liés au statut de résidence”

Ecouter Cyrille Giraud

Louis Giscard d’Estaing (UDI): “S’appuyer sur le réseau AFE”

Ecouter Louis Giscard d’Estaing

Frédéric Lefebvre (UMP): “Il faut agir sur les retraites”

Ecouter Frédéric Lefebvre

Damien Regnard (RFE): “Comment dynamiser l’économie”

Ecouter Damien Regnard

Franck Scemama (PS): “Mieux comprendre les parcours d’immigration”

Ecouter Franck Scemama

Véronique Vermorel, candidate du Parti Pirate, était dans la salle:

Ecouter Véronique Vermorel

Egalement dans le public, les supporters des différents candidats. Parmi eux, Mathieu Vaas, bénévole pour la campagne de Franck Scemama. “Frédéric Lefebvre répond toujours à côté des questions. Scemama s’en est très bien sorti pour un exercice aussi difficile. J’ai trouvé que Damien Regnard était beaucoup plus solide que ce à quoi je m’attendais.

Même observation pour cet autre jeune, qui assure n’avoir aucune affiliation politique: “Damien Regnard a compensé son manque de notoriété par sa brièveté et son éloquence. Je l’ai découvert ce soir, je ne le connaissais pas”.

« Franck Scemama aurait mieux fait de ne pas venir. Il a fait beaucoup de raccourcis et il s’est fait souvent huer, estime son ami, sans étiquette non plus. Le seul bon point de Frédéric Lefebvre a été de dire que les décisions ne se passeront pas ici mais à Paris. Son avantage est de connaître la politique parisienne. Il peut avoir une force d’influence importante ».

Propos recueillis par Raphaëlle Orenbuch, Astrid Ribois-Verlinde, Alexis Buisson – Photo: Sébastien Vidal