La nouvelle saison de NBA est plus excitante que jamais. Mode d’emploi.

Crédit photo: Facebook New York Knicks

Cela fait quatre mois que les fans de basket attendent ça. La NBA version 2019-2020 reprendra ses droits le 22 octobre. Voici cinq raisons de suivre cette nouvelle saison qui s’annonce plus excitante que jamais.

Une ligue enfin équilibrée 

Après cinq ans de règne sur la ligue (cinq finales d’affilée dont quatre victoires), la “dream team” des Golden State Warriors s’est disloquée cet été avec le départ de la star Kevin Durant vers les Brooklyn Nets. Beaucoup de joueurs vedettes l’ont imité en changeant également de club, ce qui rend la ligue plus ouverte que jamais. Parmi les mouvements les plus notables, Kyrie Irving a rejoint Kevin Durant à Brooklyn, l’ailier Anthony Davis a quitté les Pelicans pour les Los Angeles Lakers de LeBron James. Le récent MVP des playoffs avec Toronto Kawhi Leonard s’est engagé avec les Los Angeles Clippers tout comme Paul George, et Russell Westbrook s’est envolé vers Houston Rockets où il sera associé à James Harden. Toutes ces équipes, mise à part Brooklyn où Kevin Durant est blessé pour plusieurs mois, peuvent rêver d’un titre de champion dès cette année. Il ne faudra pas non plus enterrer Golden State qui garde une équipe redoutable notamment grâce à ses shooteurs Stephen Curry et Klay Thompson. D’autres équipes pourraient également créer la surprise comme les Milwaukee Bucks, les Utah Jazz, et les Philadelphia Sixers.

Un coude à coude à Los Angeles

Parmi tous les favoris évoqués, les deux équipes de Los Angeles se livreront une bataille de titans. Outre la star Anthony Davis, les Lakers ont recruté ”malin” en récupérant l’expérimenté ailier et récent champion NBA avec les Toronto Raptors Danny Green, l’ancien pivot des Wizards Dwight Howard et l’ancien meneur de Memphis Avery Bradley. De leur côté, les Clippers ont tout simplement recruté le meilleur joueur de la ligue Kawhi Leonard, et le deuxième meilleur marqueur de la saison dernière Paul George (28 points de moyenne par match).

Le retour de New York sur le devant de la scène

Il faut respectivement remonter à 17 et 21 ans pour retrouver la trace d’une finale NBA jouée par les Nets et les Knicks. Les premiers devraient aller en playoffs cette année et pourquoi pas se hisser jusqu’en finale de conférence. Ils seront des candidats sérieux au titre de champion dans deux ans avec le retour de Kevin Durant sur les parquets après sa blessure. Pour les Knicks, il est l’heure de la reconstruction après avoir terminé à la dernière place de la ligue la saison passée. Mais la nouvelle équipe a montré de belles choses en match de pré-saison, notamment portée par le tout jeune rookie R.J. Barrett, troisième choix de la draft cet été, et par le vétéran Marcus Morris, arrivé en provenance de Boston.

Des “rookies” déjà très attendus

Zion Williamson est déjà comparé aux meilleurs comme LeBron James et Michael Jordan. Ce monstre physique (2,01m pour 129kg) a été recruté au premier choix de la draft universitaire le 20 juin par les New Orleans Pelicans. Déjà affuté, le jeune ailier enchaîne les dunks et les matches de haut niveau en pré-saison. Il sera attendu au tournant pour ses débuts en match officiel le 22 octobre face aux Raptors. L’ancien coéquipier de Zion Williamson à Duke R.J. Barrett est également déjà très bon en matches de pré-saison avec les New York Knicks. Recruté au troisième choix de la draft, le Canadien aura la lourde tâche de redonner des couleurs à une équipe à la dérive l’année dernière. A suivre également, la première saison de Ja Morant (Memphis Grizzlies), Cobby White (Chicago Bulls), et de Michael Porter Jr (Denver Nuggets).

11 Français aux statuts divers

Auteurs d’une belle coupe du monde avec l’Equipe de France en septembre (3ème place), Rudy Gobert (Utah Jazz), Evan Fournier (Orlando Magic) et Nicolas Batum (Charlotte Hornets) devront confirmer cette saison leur statut de cadre avec leurs équipes respectives. Frank Ntilikina essaiera quant à lui de s’imposer enfin chez les New York Knicks après deux premières saisons en demi-teinte. Le pivot Ian Mahinmi espérera gratter plus de temps de jeu avec les Washington Wizards. Enfin, des petits nouveaux tenteront également de faire leur trou : Sekou Doumbouya aux Detroit Pistons, Jaylen Hoard aux Portland Trail Blazers, Vincent Poirier aux Boston Celtics, William Howard aux Utah Jazz, Adam Mokoka aux Chicago Bulls et Elie Okobo dont ce sera la deuxième saison avec les Phoenix Suns.