Trouver Charlie Hebdo aux Etats-Unis

(MAJ avec l’application mobile). En France, les kiosques ont été dévalisés au petit matin… Aux Etats-Unis, il n’y avait aucun point de vente à dévaliser. Comme partout dans le monde, curiosité et désir de manifester sa solidarité ont créé une forte demande pour l’hebdomadaire satirique de ce côté-ci de l’Atlantique. Mais, dans le meilleur des cas, il faudra attendre encore deux jours.

Le distributeur habituel du journal (et du reste de la presse française en Amérique du Nord), LMPI, basé à Montreal, n’a pas réussi à obtenir plus de 1.500 exemplaires, qui vont pour l’essentiel rester au Québec. “Nous pourrons en envoyer 300 en tout aux Etats-Unis, dont une centaine à New York”, explique Sylvain Fournier de LMPI qui pense que les exemplaires devraient être en vente ce vendredi, le temps de les acheminer depuis la France. Outre la forte demande française, le réseau de distribution nord-américain souffre aussi de la quasi absence de Charlie Hebdo habituellement: “nous ne vendions que 30 à 40 exemplaires au Canada et plus aucun aux Etats-Unis où on avait cessé de le distribuer faute de demande”, explique Sylvain Fournier.

Contactés de toutes parts (nous avons reçus des dizaines d’appels et d’e-mails), nous avons donc à French Morning tenté d’organiser une opération Charlie. Le transport étant souvent la difficulté principale pour la distribution de presse à l’étranger, nous avons contacté Air France et La Compagnie, qui ont immédiatement accepté d’assurer le transport gratuitement.

Encore faut-il avoir des exemplaires à transporter… Avec l’aide d’Unipresse, association chargée de la promotion de la presse française à l’étranger (qui d’ordinaire vend des abonnements et pas des exemplaires uniques), quelques centaines de copies supplémentaires devraient pouvoir être acheminées d’ici à la fin de la semaine. Mais on est encore très loin du compte. “Nous allons en priorité faire en sorte qu’il y ait le maximum d’exemplaires disponibles gratuitement à la consultation dans autant d’endroits que possibles, dans un esprit de défense de la liberté d’expression”, explique Catherine Lamy, représentante d’Unipresse pour la Côte Est des Etats-Unis.

Du côté de Charlie Hebdo, qui a eu d’autres chats à fouetter ces temps-ci, on assure que toute la demande sera servie: “il y aura 4 millions d’exemplaires imprimés dans les prochains jours, et autant de réimpressions que nécessaire”, explique Christophe Thévenet, avocat et Secrétaire Général de l’association des Amis de Charlie Hebdo.

Les capacités des imprimeries et surtout des distributeurs en France étant limitées, l’acheminement de ces exemplaires va encore prendre quelques jours. Mais dès qu’ils auront été mis à notre disposition à Paris, nous les acheminerons jusqu’aux Etats-Unis. Les points de vente seront publiés sur French Morning dès que nous les connaîtrons. Vous pouvez vous inscrire via le formulaire ci-dessous, nous vous enverrons les informations via email. Bien entendu, l’ensemble des éventuels profits de cette opération seront reversés à Charlie Hebdo.

Mais d’ici là, les plus impatients peuvent se satisfaire de l’application mobile  disponible: sur iphone et ipad, Android ou Windows Phone. Vous y trouverez un PDF du journal, pour 2,99$ (prix aux Etats-Unis), une version avec traduction en anglais et est également disponible (ainsi qu’en espagnol).

Concert pianiste Miami octobre 18