La “Petite Alsace” du Texas pleure son maire-adjoint

Guy Holzhaus (ci-contre devant la maison Steinbach) était un monument de l’identité alsacienne aux Etats-Unis. Il est décédé samedi 28 juillet, à l’âge de 79 ans. C’est le site de l’association des Alsaciens de New York qui l’a annoncé ce week-end. Guy Holzhaus était le dernier maire-adjoint de Castroville à parler alsacien. Bien que né au Texas en 1933, il “était l’incarnation même de la foi aux traditions et à la culture alsaciennes”, témoigne l’association.

Guy Holzhaus était impliqué dans la préservation de l’identité de Castroville, surnommé “La Petite Alsace du Texas”. La colonie fut fondée en 1844 par Henri Castro. Le consul général de la République du Texas fit venir des dizaines de familles de Mulhouse et de Baden, sa voisine allemande, afin de peupler les territoires qui lui avaient été concédés le long de la rivière Medina, à 30km au sud-ouest de San Antonio. Dans ce comté où les villes environnantes prospèrent rapidement, Castroville garde une identité particulière. L’alsacien remplace l’anglais dans les maisons, les boutiques et les tavernes jusque dans les années 1950.

Aujourd’hui, la langue régionale tend à s’éteindre dans la petite ville de 3 000 habitants. La moitié des résidents seulement descend des premiers colons du XIXe siècle. Castroville se bat désormais pour préserver son identité. Pour conserver la commune face à l’empiètement de la banlieue de San Antonio, le centre historique de Castroville a été déclaré “district historique”. Quatre-vingt dix sept maisons d’architecture alsacienne ont été recensées. Une douzaine sont reconnaissables à leur toit en pente.

Guy Holzhaus comptait parmi les quelques derniers anciens à toujours pratiquer la langue alsacienne. Ce passionné avait tenté d’enseigner l’alsacien à l’école primaire de Castroville, dans les années 1980, en compagnie de Ralph “Blacky” Tschirhart, auteur du dictionnaire alsacien du Texas. Guy Holzhaus avait admis que “malheureusement deux heures par semaine étaient bien insuffisantes pour faire revivre une langue”, regrette l’Union alsacienne, dans sa tribune consacrée au maire-adjoint.

Cet ancien chef d’équipe dans la construction gazière a servi sa ville pendant onze ans, en tant que conseiller municipal puis maire-adjoint. Guy Holzhaus a notamment contribué à la création du Garden of Roots, le jardin des racines, en 1997. Les arbres et l’aménagement de ce jardin de 100 mètres de long représentent la carte de l’Alsace au coeur du Castroville Regional Park.

Il a aussi participé au projet de la maison à colombage Steinbach, inaugurée en 2002. Construite dans les années 1630 en Alsace, elle a été démontée et transportée, puis rebâtie dans la tradition (sans clou) par des étudiants en horticulture du lycée agricole de Rouffach.

Crédit photo : Guy Holzhaus devant la maison alsacienne Steinbach – Alsace New York