La French-American School of Music fête ses vingt ans

La French-American School of Music aurait pu s’appeler l’International School of Music. Si on peut tout de même y suivre des cours dans la langue de Molière, elle semble plus cosmopolite que strictement franco-américaine. Située au coeur de Midtown, cette école à taille humaine accueille en effet une centaine d’élèves de tous âges, tous niveaux mais surtout, de toutes nationalités. Une dizaine de professeurs, tous musiciens actifs, dispensent des leçons, la plupart du temps particulières, aux enfants et adultes inscrits. Au choix, quasiment tous les instruments, à l’exception de certains instruments à vent comme la trompette. Pour les plus motivés, le « conservatoire » prépare aux concours, notamment de l’Associated Board of the Royal Schools of Music avec qui l’école vient de créer un nouveau partenariat.

Pour fêter les vingt ans de l’institution, rendez-vous au Consulat Général de France mercredi 8 Décembre. 150 personnes sont déjà attendues à ce “French-American School of Music Benefit Evening”, qui aura lieu en compagnie du fondateur et directeur de l’école, Jean-Pierre Schmitt, ainsi que du Consul Général de France à New York, Philippe Lalliot. Au programme, musique live avec la violoniste soliste canadienne Lara St John et vente aux enchères silencieuse.

Cette soirée de gala vise d’abord à rassembler des fonds, par le biais de la fondation de l’école, le Gabriella Lengyel Financial Aid Fund, notamment chargée de soutenir les élèves défavorisés. Financé par les adhésions ainsi que par des donations privées et de fondations, l’établissement fait cette fois appel à la générosité des amateurs de musique classique, mais pas seulement. Elargir son offre et ses locaux, proposer des concerts gratuits et des « master classes » avec des artistes internationaux, développer des partenariats avec des institutions… En plus de la démocratisation de l’accès, ce ne sont pas les projets qui manquent. Les membres FIAF profitent déjà d’une réduction de 10% sur les cours, et des ateliers risquent de voir le jour d’ici peu à l’Alliance Française.

A l’origine de cet événement, Tremeur Arbor, le nouveau directeur du développement. Le credo de ce Français installé depuis plus de dix ans à New York, les nouvelles technologies. En l’espace de trois mois, l’école a fait un bon dans le XXIe siècle. Facebook, Twitter mais aussi… Muendo, le réseau social qu’il a crée fin 2008 avec Julien Brinas. Pensé par et pour les professionnels de la musique classique, le site apporte aux musiciens « des outils d’organisation et de promotion », en proposant par exemple une plateforme de vente en ligne de billets. Plus important encore pour Tremeur Arbor, son Muendo « met en relation les artistes et le public » : les amateurs de musique classique peuvent par exemple y dénicher des réductions sur des concerts ou même des professeurs particuliers. Nouvel atout indispensable de l’école, cet outil interactif et complet n’a pas fini de prouver lui aussi que la musique classique est toujours contemporaine.

Mercredi 8 décembre de 18h30 à 20h30

Consulat Général de France à New York
934 Fifth Avenue
New York, NY 10021-2603

« Friend Ticket » $75, « Benefactor Ticket » $150.00  ; Billets en vente ici

The French-American School of Music
244 West 54th Street, Suite 602 New York, NY 10019
212-246-7378 ; [email protected]

Photo : Lara St John