La FACC de New York se lance dans le co-working

Pour en savoir plus

 

La page de CoWork ici

C’est une petite salle colorée, attenante à une cafeteria logée dans les nouveaux bureaux de la chambre de commerce, en plein cœur de Midtown. Dans un coin, une Tour Eiffel assure la touche française. L’espace CoWork de la chambre de commerce franco-américaine de New York (FACC), son premier espace de co-working, est officiellement ouvert depuis octobre.

Huit places (toujours à prendre) sont disponibles dans ce nouvel espace, dont l’objectif est d’accueillir des jeunes pousses françaises qui viennent tenter leur chance à New York. Il doit aussi permettre à la chambre de commerce franco-américaine d’étoffer son réseau de “plus de 950 membres“, à l’heure où le nombre d’entreprises françaises dans la tech croit dans la Silicon Alley new-yorkaise.

On sait qu’il y a WeWork et qu’il y a de plus en plus d’espaces de co-working à New York, concède Martin Bischoff (ci-dessus), directeur de la FACC New York. Notre valeur ajoutée est la mise en relation des entrepreneurs avec des banques, des agents immobiliers, des comptables, des entreprises et d’autres experts qui font partie de notre réseau et qui peuvent les accompagner dans leur implantation américaine“.

La création d’un service de co-working était prévue depuis plus d’un an, quand la chambre s’est mise en recherche d’un nouveau local. Elle a élu domicile en avril sur Broadway entre 37th et 38th St.

Les “co-workeurs”, comme les appelle M. Bischoff, doivent être membres de la chambre de commerce pour pouvoir utiliser l’espace et les services proposés. CoWork est mis à leur disposition pour trois mois moyennant le versement d’un loyer mensuel de 750 dollars. “Nous voulons les former sur les pratiques américaines, que ce soit au niveau financier, légal… Qu’ils aient devant eux des experts dans different domaines“.

Pour en savoir plus

 

La page de CoWork ici