Dans le Village, les Français célèbrent le mariage pour tous

Ils étaient là pour faire la fête, et l’ont bien fait comprendre.

Une centaine de personnes était réunie, mardi, dans un bar à vins du West Village, pour célébrer le vote à l’Assemblée du mariage pour tous. Les brouhahas enthousiastes et les rires aux éclats couvraient la musique d’ambiance, les verres de vins tintaient gaiement.

« Je ne m’attendais pas à ce qu’on soit aussi nombreux à ce rassemblement, l’année dernière on était une dizaine, c’est génial de constater un enthousiasme grandissant », souligne Pierre.

La fête était organisée par le nouveau collectif de LGBT (lesbiennes, gays, trans et bi) français de New York. Créé l’an dernier,  à la suite de la Gay Pride, le groupe est issu de l’ADFE (Association Démocratique des Français à l’Etranger), une association apolitique qui a pour but de rassembler les Français hors de France qui partagent des idéaux de justice sociale et de tolérance.

Pour Julien Ducourneau, le président du collectif, le vote des députés est un « moment magique ». Son groupe a suivi plusieurs heures du débat, et attend impatiemment de voir ce qu’il va se passer au Sénat. Même si l’issue ne fait que peu de doute.

Au-delà, le groupe a pour ambition de faire connaitre les problématiques auxquelles sont confrontés les homosexuels français aux Etats-Unis (en matière d’obtention de visas de conjoints notamment) et peser sur le débat français en partageant avec les décideurs politiques français l’expérience des LGBT américains. « Ici, le discours est plus avancé, on voit beaucoup plus de familles homoparentales qu’en France », rappelle Julien Ducourneau. 

Le groupe prévoit de se retrouver au moins encore une fois: quand François Hollande apposera sa signature au texte de loi adopté par le Parlement. Et puisque la Grande-Bretagne suit un processus parallèle (mardi 5 février, les députés britanniques ont adopté le projet de loi autorisant le mariage homosexuel par 400 voix contre 175), le collectif caresse l’idée de s’agrandir en créant, pourquoi pas, un groupe LGBT européen à New York.