La Belle Epoque s’invite à Houston

Quarante-huit chefs d’oeuvre de la Belle Epoque sont exposés au Museum of Fine Arts de Houston, jusqu’au 3 septembre, dans le cadre de l’exposition “Rembrandt, Van Dyck, Gainsborough: The Treasures of Kenwood House, London”. Ces peintures sont prêtées par la Kenwood House, une villa néoclassique de Londres, actuellement en travaux.

Edward Cecil Guinness, 1er comte d’Iveagh (1847-1927) et héritier de la brasserie du même nom, a rassemblé cette collection. Le comte a acquis ces oeuvres à la Belle Epoque, quand il partageait le marché de l’art avec d’autres titans de l’industrie comme les Rothschild, J. Pierpont Morgan et Henry Clay Frick. En majorité achetées entre 1887 et 1891, les acquisitions du comte révèlent un goût pour le portrait, le paysage, et les oeuvres flamandes et hollandaises du XVIIe siècle, que l’on retrouve souvent dans les collections des aristocrates anglais.

La collection traverse l’Atlantique pour la première fois. Les visiteurs découvriront des classiques de Rembrandt van Rijn, Thomas Gainsborough, Anthony van Dyck, Frans Hals, Joshua Reynolds, ou encore J. M. W. Turner.

Infos pratiques : 

Rembrandt, Van Dyck, Gainsborough: The Treasures of Kenwood House, London”, au Museum of Fine Arts, à Houston. Jusqu’au lundi 3 septembre. Ouvert du lundi au mercredi, de 10h à 17h, le jeudi, de 10h à 21h, les vendredis et samedis de 10h à 19h, et le dimanche, de 12h15 à 19h. 5601 Main Street. Tickets 10$. Plus d’informations ici

Crédit photo : Rembrandt van Rijn, “Portrait of the Artist”, c. 1665, oil on canvas, Kenwood House, English Heritage, Iveagh Bequest. (Courtesy American Federation of Arts)