Joël Robuchon à Miami et New York: “Pour lui, chaque restaurant est un nouveau défi”

Joël Robuchon

Joël Robuchon pourra bientôt ajouter deux noms à la longue liste de villes qu’il régale: Miami et New York.

Le “chef du siècle”, présent dans dix pays et la principauté de Monaco, travaille actuellement à l’ouverture de trois nouveaux établissements : deux dans la Grosse Pomme et un dans la ville de Floride. Ils viendront s’ajouter aux deux restaurants qu’il opère déjà à Las Vegas. “Pour lui, chaque restaurant est un nouveau défi. Il ne se repose pas sur ses 31 étoiles au Michelin“, indique Patrick Gioannini, directeur d’Invest Hospitality, la société new-yorkaise chargée de piloter ces ouvertures très attendues. “On est en relation constante avec ses équipes pour les menus, l’argenterie et d’autres choses. Il prend cela très à coeur. Son nom est sur la porte“.

Si le chef connait New York, où il possédait un restaurant au Four Seasons jusqu’en 2012, Miami sera une première pour lui. Son fameux Atelier verra le jour “fin 2017-début 2018” au coeur du Design District de la ville, au côté d’un autre géant de la cuisine, Jean-Georges Vongerichten. En plus du restaurant de 120 places, l’espace étalé sur deux niveaux comportera un bar à sushis d’une trentaine de places assises, une terrasse, une boutique et une boulangerie équipée de baies vitrées pour voir le processus de confection des pains et pâtisseries. “Le Design District est un endroit stratégique qui nous donne l’opportunité de travailler avec toutes les belles marques déjà installées autour de nous”, précise Patrick Gioannini.

À New York, Joël Robuchon doit ouvrir L’Atelier dans le courant de l’automne dans le Meatpacking District, près de la High Line et du Chelsea Market, en lieu et place de l’ancien restaurant Colicchio & Sons sur la 10ème Avenue et le 15ème rue. L’espace comportera un bar – ce qui est rare dans l’empire Robuchon – et un restaurant séparés par une cave à vin vitrée sur deux étages. Au total, cette nouvelle adresse pourra accueillir une centaine de personnes assises. “On a voulu garder le feeling du Meatpacking, avec les murs de brique rouge, les colonnes en fer forgé, le parquet noir presque original. Le côté artistique-Rive gauche du quartier était également une des raisons pour le choix de l’espace“.

On a passé en revue beaucoup de lieux avant de pouvoir faire venir M. Robuchon pour qu’il donne son feu vert“, poursuit Patrick Gioannini. L’un des lieux approché fut Le District, le marché français de Downtown Manhattan, mais le deal ne s’est pas fait. “Il connaît New York. Il connaît les quartiers. Il sait ce qu’il veut“.

Sa deuxième affaire new-yorkaise, Le Restaurant Joël Robuchon, ouvrira, elle, en “avril-mai” 2018 dans un immeuble au coin de la 53ème rue et Lexington Avenue. Le restaurant de soixante places et deux lounges privés se trouveront à l’étage tandis qu’au rez-de-chaussée, un autre lieu nommé Le Jardin servira “une cuisine légère” avec “beaucoup de légumes“.

Le chef devrait faire le déplacement pour superviser le lancement de ses nouveaux bébés. “Comme il le dit souvent, New York est la capitale globale. Il a gardé des souvenirs extraordinaires ici. Il a toujours voulu revenir“.