Jeff Panacloc: “Jean-Marc va réaliser au dernier moment qu’il est aux USA”

Agenda

- Mardi 2 février à San Francisco

The Cowell Theater, 8pm

- Jeudi 4 février à Los Angeles

The Roxy Theater, 8pm

- Lundi 8 février à Miami

The Fillmore Miami Beach, 8pm

- Mercredi 10 février à New York

Gramercy Theater, 8pm

Tickets ici

Spectacle en français

« Ça fait un mois que je n’ai pas joué alors reprendre à San Francisco c’est génial, je vais essayer de m’amuser ce soir.»  Jeff Panacloc vient tout juste d’arriver aux Etats-Unis avec sa marionnette Jean Marc, une boule de poils orange dévergondée, pour leurs premiers pas sur le sol américain. Ils sont là pour travailler: après San Francisco le 2 février, ce sera Los Angeles, Miami, puis New York (dates ci-contre).

Alliant politiquement incorrect et humour décapant, le jeune ventriloque est le symbole d’une nouvelle génération d’humoristes français. Repéré en 2011 par Patrick Sébastien dans l’émission “Le plus grand cabaret du monde”, il connaît le succès rapidement mais garde les pieds sur terre, conscient du milieu éphémère dans lequel il évolue. «J’ai juste fait mon travail et, un jour, j’ai rencontré les bonnes personnes. Ce n’est pas quelque chose qu’on maîtrise, il faut en profiter au maximum. »

C’est donc la première fois qu’il joue son spectacle « Jeff Panacloc perd le contrôle » aux Etats-Unis, face à un nouveau public « On m’a rassuré, le public français aux Etats-Unis est plutôt bien renseigné avec internet et à l’affût de ce qu’il se passe en France, j’avais très peur d’arriver face à des gens qui ne me connaissent pas » , explique-t-il.

Inspiré par différents ventriloques, comme l’Américain Jeff Dunham ou la Britannique Nina Conti, il est fier d’être le porte-étendard français d’une profession qui se fait rare sur scène. Il insuffle aujourd’hui un vent de renouveau sur un métier qui nécessite une parfaite maîtrise des instruments vocaux. «  Je suis content de voir qu’on peut moderniser et plaire au public d’aujourd’hui. Pour moi, c’est important de revaloriser cet art et les artistes du ‘musical’ en général » confie Jeff Panacloc.

Se lancer dans une carrière aux Etats-Unis ? Il n’en est pas encore question pour l’artiste. « Je ne parle quasiment pas anglais, c’est un gros handicap. Je suis beaucoup dans l’improvisation et je pense qu’il faut être très à l’aise avec la langue pour être efficace ».

Jouant à guichets fermés en France, il compte disparaître du paysage médiatique à la fin du mois d’avril pour se reposer et écrire son nouveau spectacle qui sortira probablement en janvier 2017. Quant à sa fidèle marionnette, Jean-Marc, « il est content d’être ici mais il n’a pas encore réalisé, il va se rendre compte qu’il est aux Etats-Unis au dernier moment ! »

 

Agenda

- Mardi 2 février à San Francisco

The Cowell Theater, 8pm

- Jeudi 4 février à Los Angeles

The Roxy Theater, 8pm

- Lundi 8 février à Miami

The Fillmore Miami Beach, 8pm

- Mercredi 10 février à New York

Gramercy Theater, 8pm

Tickets ici

Spectacle en français