Search
Close this search box.

Jeanne Verdoux expose ses «femelles vaisselles» à Long Island City

par

Anne-Laure Mondoulet

-

27 janvier 2024

Agenda

Du 2 février 2024

Au 2 mars 2024

Jeanne Verdoux: Female Vaisselle

Lieu

Sculpture Space NYC

Adresse

47-21 35th Street, Long Island City NY 11101

Prix

Gratuit

Après avoir réalisé une magnifique une du New York Magazine en rendant hommage aux commerces new-yorkais disparus pendant la pandémie, l’artiste française Jeanne Verdoux va présenter une œuvre totalement différente. Vendredi 2 février, elle inaugurera sa première exposition solo, « Female Vaisselle », dans un lieu de création et d’exposition pour artistes, Sculpture Space NYC, à Long Island City.
Jeanne Verdoux: Female Vaisselle. © Sculpture Space NYC
Le titre est un jeu de mots drôle, car le mot « vessel » en anglais renvoie à l’image conquérante d’un vaisseau, tandis que le mot « vaisselle » en français évoque… ce que l’on sait : une tâche ménagère longtemps réservée aux femmes à la maison. En utilisant différents supports comme la céramique, les dessins, le monoprint et la vidéo, elle explore les différents sens de ce mot, et exprime par ce biais la plasticité, la flexibilité dans le fait d’être une femme. Elle examine les différents rôles assignés aux femmes et sa propre expérience en tant que femme, fille et mère. « J’essaie de raconter ce que je connais et qui me touche, notre nature de femme dans un monde parfois hostile parfois accueillant », raconte l’artiste.
Son travail sur cette thématique a commencé en 2015 avec des dessins et imprimés, puis Jeanne Verdoux s’est attelée à l’argile pour pouvoir créer de véritables vaisseaux, c’est-à-dire une figure féminine qui fait office de récipient avec des attributs féminins. Un conteneur « qui renferme nos expériences de vie intérieures », explique l’artiste, avec des thèmes comme la fertilité et la maternité, l’équilibre et la gravité, l’humour et l’absurdité. Au fur et à mesure des années, les dessins de Jeanne Verdoux sont devenus plus grands et ambitieux, intégrant du charbon et de la peinture à l’acrylique. Mais aussi du papier matelas, récolté auprès d’une usine de matelas située sous son précédent studio. Une représentation fantasque et parfois étrange de la figure féminine, qui fusionne nos perceptions de la beauté, l’utilité et la fantaisie.

L’auteur.e

No Content Available
Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter

publicité