Jacob Layani, le Français loubavitch qui révolutionne l’affichage aux US

pour en savoir plus

 

Le site de CrownTV

Dans une boutique, chez le docteur, dans un centre commercial et même dans l’ascenseur, on a tous croisé ces écrans ou tablettes qui diffusent des images de produits, des prix et autres contenus marketing en tout genre. Cette signalétique 2.0 est le business de CrownTV, la filiale new-yorkaise de Crown Heights, un groupe français spécialisé dans l’affichage dynamique (“digital signage”) et leader dans ce domaine.

Derrière cette filiale qui emploie huit personnes, on trouve un jeune Français, Jacob Layani. Il est le fils du créateur du groupe, Jean-Pierre Layani, un entrepreneur chevronné qui avait monté auparavant VideoCells, une entreprise de vidéo-surveillance basée en Israël.

Jacob Layani a eu envie de lancer cette branche américaine en constatant que le marché de l’affichage dynamique était beaucoup moins développé aux Etats-Unis qu’en France. “Ici, nos concurrents se comptent sur les doigt de la main. J’ai réfléchi sur les raisons de ce décalage mais je n’en trouve pas” , avoue-t-il.

L’ADN de l’entreprise est indissociable de Brooklyn, en particulier de la communauté loubavitch de Crown Heights. Quand Jean-Pierre Layani a voulu ouvrir sa société à la fin des années 80, il a rencontré le légendaire rabbin de Crown Heights Menachem Mendel Schneerson pour obtenir la bénédiction de son business plan. Il a décidé de nommer l’entreprise d’après ce quartier de l’est de Brooklyn, où le mouvement loubavitch est bien implanté. “Mon père n’était pas rattaché au mouvement à l’époque, mais il s’en est rapproché, explique le fils. Il nous a mis dans le chemin et nous l’avons suivi” .

Après des études rabbiniques à Morristown dans le New Jersey, Jacob Layani obtient un bachelor en finance à Touro College, encouragé par son père à s’expatrier. “On garde nos valeurs dans le business. Par exemple, on a la crainte de quelqu’un d’au-dessus qui nous regarde, pas la crainte de la personne en face de nous. La religion amène un respect pour les autres”, raconte-t-il.

Autre apport de sa religion: “la rigueur” , qui l’aide à proposer un produit “bien fait” . CrownTV commercialise des software et hardware qui permettent de gérer les campagnes et les contenus diffusés par les clients sur leurs écrans. Leur solution technologique “made in France” a séduit plusieurs grandes marques en France et aux Etats-Unis, comme L’Oréal, Westfield, Mercedes-Benz, Bouygues, les hôtels Gansevoort ou encore Redken. Outre l’affichage, l’entreprise propose d’autres produits liés à l’ambiance musicale et l’attente téléphonique. “Aujourd’hui, on a 10.000 clients dans le monde entier” , glisse Jacob Layani.

En 2017, la start-up compte embaucher. Elle est établie non pas à Crown Heights, mais dans le nid de créateurs Industry City à Sunset Park. “Aujourd’hui, on est présent dans toute l’Europe et aux Etats-Unis, je pense qu’il y a déjà beaucoup de parts de marché à prendre là où on est”.

pour en savoir plus

 

Le site de CrownTV