Irma: les solutions d’hébergement pour les évacués

Irma / credit: NASA

Alors que l’ouragan Irma se dirige vers la Floride, les initiatives se multiplient pour offrir un toit aux évacués. Cette liste non-exhaustive sera mise à jour.

Le consulat de France à Atlanta a relayé sur Facebook un appel à volontaires pour offrir un hébergement d’urgence aux personnes ayant du quitter leur logement. L’initiative “Irma: porte ouverte”, a été lancée par la conseillère consulaire d’Atlanta Elisabeth Marchal. Les personnes en mesure d’offrir une solution d’hébergement doivent contacter [email protected] en indiquant dans l’objet «Irma : porte ouverte » et précisant vos noms et prénoms, votre adresse, vos coordonnées téléphoniques, le nombre de places d’hébergement que vous souhaitez proposer et la durée de l’hébergement proposé. Si vous êtes à la recherche d’un hébergement, contactez la même adresse.

Elisabeth Marchal, qui accueillera pour sa part cinq personnes, précise que son initiative ne couvre que les six Etats du sud-est situés dans la circonscription consulaire d’Atlanta: l’Alabama, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, la Géorgie, le Mississippi et le Tennessee. Pour les offres d’hébergement extérieures, elle conseille de poster sur Facebook. “C’est une solution temporaire pour ceux qui ne sont pas parvenus à trouver un abris, un hôtel ou autre chose”, précise-t-elle.

Plusieurs propositions d’hébergement ont été postées ces derniers jours dans les groupes Facebook de Français aux Etats-Unis, comme les Frenchy à Miami, Français de Miami, Cyclone Irma: Français de Floride, ainsi que Français d’Amérique du Nord.

Le site Airbnb a également mis en ligne une page spéciale pour l’hébergement d’urgence. Elle est dédiée aux personnes qui cherchent un logement et à celles qui sont en mesure d’offrir un toit gratuitement dans certains comtés.

Le Greater Miami Convention and Visitors Bureau met à jour une liste d’hôtels dans le comté de Miami-Dade qui disposent de chambres libres et leur prix moyen. On vous conseille de contacter l’établissement en question pour vous assurer que les chiffres de disponibilité sont justes. Les numéros de téléphones sont indiqués dans la liste.

Plusieurs chaînes d’informations locales tiennent à jour une liste des abris d’urgence, à utiliser en dernier recours.