Interdiction de voyages Europe-US: Qui peut entrer, qui ne peut pas ?

Credit: Rebekah Zemansky / Shutterstock.com

L’annonce de Donald Trump mercredi soir, faite sans consultation ou avertissement aux Européens, a pris tout le monde par surprise, et à commencer par les voyageurs. Que faire si vous prévoyez un voyage aux Etats-Unis ou en France ? Qui peut entrer sur le territoire et comment ? Le point sur les nouvelles règles qui entrent en vigueur vendredi soir à minuit.

A qui s’applique l’interdiction ?

La “proclamation présidentielle” qui fixe les nouvelles règles ne s’applique pas aux citoyens américains ni aux résidents permanents, c’est-à-dire les titulaires de cartes vertes. Bénéficient également d’une exception les membres proches de la famille d’un citoyen ou résident permanent: époux, enfant non marié de moins de 21 ans, frère ou soeur également non marié de moins de 21 ans et parent. Si vous êtes aux Etats-Unis sous visa mais marié à un citoyen américain, vous pourrez donc entrer.

Par ailleurs, les diplomates et employés des organisations internationales (visas A et G notamment) sont également exemptés.

Tous les autres (Visa, Esta) sont concernés par l’interdiction, quelle que soit leur nationalité. Que vous soyez touriste ou que vous habitiez aux Etats-Unis sous visa, vous ne pourrez pas entrer sur le territoire.

Historique de voyage

Mais attention: le critère n’est pas celui de la nationalité, mais de la présence pendant les 14 jours précédant l’entrée sur le territoire américain dans un pays de l’espace Schengen. Le Royaume-Uni et l’Irlande sont exclus de la liste. Un Français en provenance de Londres sera donc autorisé à entrer, à condition qu’il ne soit pas allé en France dans les 14 jours précédents. A l’inverse, un ressortissant canadien qui serait allé en France dans les deux semaines précédentes serait interdit d’entrée aux Etats-Unis. Les pays concernés: Autriche, Belgique, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède et la Suisse.

Si vous envisagez de passer par un pays tiers (Canada par exemple), oubliez: votre itinéraire aérien peut facilement être consulté par la police aux frontières et vous seriez refoulé du pays.

Par ailleurs, l’interdiction entre en vigueur à partir de minuit vendredi soir. Cela signifie que toutes les personnes à bord d’un vol qui aurait décollé de son point de départ avant minuit heure de New York (donc 5h heure de Paris samedi matin) seront autorisées à entrer.

Entrées limitées pour les citoyens

Les citoyens et autres personnes autorisées à entrer sur le territoire ne pourront cependant pas le faire n’importe où. L’administration Trump a annoncé que seul un nombre limité d’aéroports pourront les accueillir. Il s’agit d’aéroports suffisamment équipés pour pouvoir exercer les contrôles nécessaires et éventuellement les mises en quarantaine requises. Cette liste n’a pour le moment pas été publiée, mais elle sera probablement la même que celle qui concerne les vols en provenance de Chine:

  1. John F. Kennedy International Airport (JFK), New York
  2. Chicago O’Hare International Airport (ORD), Illinois
  3. San Francisco International Airport (SFO), California
  4. Seattle-Tacoma International Airport (SEA), Washington
  5. Daniel K. Inouye International Airport (HNL), Hawaii
  6. Los Angeles International Airport (LAX), California
  7. Hartsfield-Jackson Atlanta International Airport (ATL), Georgia
  8. Washington Dulles International Airport (IAD), Virginia
  9. Newark Liberty International Airport (EWR), New Jersey
  10. Dallas/Fort Worth International Airport (DFW), Texas
  11. Detroit Metropolitan Wayne County Airport (DTW), Michigan