Infidélité: les Français acceptent, les Américains moins

A l’occasion de l’affaire Hollande-Gayet, le très respecté Pew Research Institute a ressorti un des sondages fascinants dont il a le secret: comment l’infidélité est-elle jugée à travers le monde.

Conclusion: François Hollande a bien fait de naitre en France. Selon le Pew, des 39 pays sondés, les Français sont le peuple qui accepte le mieux les relations extra-conjugales. Ils ne sont que 47% à considérer que tromper son épouse ou son époux est “moralement inacceptable“. Les deuxièmes – les Allemands – sont 60%, soit treize points derriere.

Lire: L’affaire Hollande-Gayet dans la presse US: so French!

Lire: Hollande à Washington, mais avec “quelle femme”?

Dans ce même sondage, 84% des Américains jugent les relations extra-conjugales “moralement inacceptables“, ce qui place le pays 27e de ce classement sorti en 2013, à égalité avec le Brésil et la Bolivie. Les territoires palestiniens et la Turquie ferment la marche avec 94%.