Immobilier: vendre son bien depuis l’étranger

En savoir plus

Vous avez un bien à vendre ? Contactez My expat

(Article partenaire) Au regard des avantages qu’offrent la dématérialisation et le contexte économique qui plaide en faveur des vendeurs, toutes les conditions sont réunies pour se pencher sur la question de la vente depuis l’étranger pour les expatriés.

L’année 2017 a de grandes chances de marquer un nouveau record de vente. En mai, le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois a atteint un niveau historique de 907.000. Ce montant dépasse nettement le volume cumulé un an plus tôt (824.000 en mai 2016).

Les vendeurs en position idéale

Comme l’indiquent les notaires de France dans leur dernière note de conjoncture : “les vendeurs ont la main” sur le marché ! Il n’y pas de pénurie de biens, mais ceux-ci se vendent particulièrement vite. Les ventes se font donc généralement sans négociation, ce qui permet de tirer les prix vers le haut.

A Bordeaux et à Lyon, les prix ont augmenté respectivement de 15,5 % et 2,2 %. A Paris, la tendance est identique. La capitale enregistre une progression des prix de 5,5 % sur la même période. Rien ne semble donc pouvoir freiner le dynamisme du marché parisien. En effet, le nombre de ventes de logements anciens progresse à un rythme toujours plus rapide. Il a augmenté de 38% en Ile-de-France lorsque l’on compare les 1ers trimestres 2016 et 2017.

Les vendeurs sont aujourd’hui dans une situation idéale. Ils sont assurés de pouvoir bénéficier d’un bon prix pour leur bien et de le vendre rapidement ! D’autant que pour eux l’horizon s’annonce dégagé. Les taux d’intérêts continuent de rester à un niveau très peu élevé, dopant de fait la demande.

Des démarches facilitées par la dématérialisation

La voie vers le tout-numérique est belle et bien entamée : l’ensemble des étapes de la vente d’un bien à distance peut être réalisé à distance. Sur les sites d’annonces immobilières, les offres de logement bénéficient d’une large couverture. Les Français ont adopté le réflexe puisqu’ils sont 90 % à se connecter pour réaliser leur recherche immobilière.

La dématérialisation des actes juridiques s’avère encore plus intéressante, notamment pour expatriés. La loi autorise en France la signature électronique, que cela soit pour le compromis de vente ou l’acte de vente. Aujourd’hui plus de 25 % des actes de vente signés chez le notaire sont entièrement dématérialisés. Après des échanges par voie électronique, acheteurs et vendeurs n’ont plus qu’à signer sur une tablette chez le notaire. Sans oublier la possibilité offerte au vendeur de se faire représenter, grâce à la procuration.

My expat, la solution simple et gratuite

Spécialiste de l’immobilier pour les expatriés depuis sept ans, My expat propose un service gratuit de mise en relation entre vendeurs et investisseurs. Grâce à sa plateforme, les échanges mais également des étapes capitales comme la signature des actes juridiques peuvent se faire entièrement par voie dématérialisée, et ainsi favoriser un délai de vente raccourci.

Pour les expatriés qui souhaitent vendre leur bien, My expat propose de qualifier les acheteurs les plus sérieux en vérifiant au préalable l’aspect financier de leur dossier. Et cela dans plusieurs plus grandes villes françaises : Paris, Lyon et Bordeaux. Accompagné par un expert de l’immobilier, il ne reste plus qu’une chose à faire pour l’expatrié : prendre les décisions ! Et cela, sans avoir forcément la contrainte de se déplacer.

Vous avez un bien à vendre ?

————————

Note: les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de French Morning. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.

En savoir plus

Vous avez un bien à vendre ? Contactez My expat