Immigration: Donald Trump annule la loterie de la carte verte

La loterie de la carte verte n’est plus, en tout cas pas pour cette année. Donald Trump y a mis un terme d’un coup de stylo, vendredi, par décret.

Ce texte, intitulé “Dispositions pour favoriser l’emploi des Américains“, suspend la loterie pour une période d’un an et laisse entrouverte la possibilité de mettre un terme définitivement à ce processus qui permet à plusieurs milliers d’étrangers d’accéder à la carte verte chaque année.

Couldn’t repeal Obamacare but failing green card lottery is DESTROYED“, le président a-t-il twitté peu après la signature de ce décret.

Cette décision correspond à la volonté du nouveau président américain d’accorder la priorité aux Américains à l’embauche. Trump a aussi promis de revenir sur le H-1B, utilisé selon lui par les grandes entreprises pour recruter une main d’oeuvre étrangère de bon marché.

Si Donald Trump n’a pas parlé ouvertement pendant la campagne de remettre en cause la loterie, c’est que le milliardaire ne savait pas jusqu’à récemment qu’elle existait. “Ça sert à quoi une loterie pour gagner une carte qui est verte? La loterie, c’est pour gagner de l’argent. Terrible. Arnaque. Loosers“, a-t-il lancé lors d’une interview à la BBC en février quand la journaliste lui a demandé ce qu’il ferait de la DV- Lottery.

C’est Reince Priebus, chef de cabinet de la Maison-Blanche, qui lui a révélé la vérité il y a quelque semaines. Selon plusieurs sources, Donald Trump est devenu fou. “C’est un coup d’Obama. Comment a-t-il pu laisser entrer tout ces gens? Je sais, c’est une revanche car les démocrates et les médias comme Buzzfeed et le New York Times défaillant sont de mauvais perdants. J’ai remporté une victoire historique. Vous avez vu tous ces gens à mon investiture ? Triste, très triste“, a-t-il confié à un groupe de journalistes.

Pour l’heure, on ne sait pas ce qu’il adviendra des postulants de cette année. Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, a suggéré que la carte verte pourrait être remplacée par une carte bleue, utilisable dans les hôtels Trump ou dans ses clubs de golf. “Nous respectons la séparation entre l’organisation Trump et ses activités de président, s’est défendu Spicer lors du point presse de vendredi.

Pour les Français spécifiquement, nous allons créer une carte orange“, a-t-il cependant précisé. “Les Français sont familiers avec la carte orange donc cela ne devrait pas poser trop de problèmes“, croit-il savoir, notant que la carte orange permet de prendre le train jusqu’à Euro Disney, et pas la carte verte. Autre avantage: elle sera vendue chez les buralistes et non plus au consulat des Etats-Unis. “Ce point risque d’être plus difficile à vendre, a-t-il reconnu, car on sait à quel point les Français adorent perdre leur temps au consulat”.

Pas sûr que les Français soient convaincus par cette manoeuvre. “Franchement, c’est du foutage de gueule, s’est plaint Christophe Leroux, qui en est à sa quatrième loterie. Je n’en peux plus. À Chaque fois que je joue, je n’ai que le numéro complémentaire. Pourtant, cette année, je le sentais bien ce loto. J’allais gagner, c’est sûr”, dit-il, sans pour autant révéler les faits objectifs sur lesquels s’appuie ce jugement. “Au fait, ce n’est pas le 1er avril aujourd’hui ?”