Ily, la start-up d’Ilan Abehassera, achetée par Nucleus

C’est loin d’être un échec, mais ce n’est pas non plus la réussite dont il rêvait. Entrepreneur français de New York bien connu, Ilan Abehassera ne réinventera pas le téléphone familial. Mais sa start-up est rachetée par Nucleus, une autre jeune pousse du secteur de la “communication familiale”.

Nous étions très près du lancement: le produit marchait parfaitement, il plaisait à toutes les familles qui l’ont testé, nous avions vendu pour plus de 200.000 dollars de pré-commandes…” raconte Ilan Abehassera. Mais il aura manqué de fonds au moment crucial: celui de l’entrée en production de masse.

Le produit, c’était un “téléphone familial nouvelle génération”, une tablette tactile d’usage hyper-simple, permettant par exemple aux petits-enfants de communiquer avec leurs grands-parents en toute sécurité et sans avoir à réclamer le téléphone ou la tablette de leurs parents.

Ilan Abehassera croit toujours à l’avenir du produit mais il aura été, dit-il, victime d’un “mauvais timing”. “C’était une très mauvaise année pour une start-up en phase de lancement dans le hardware. J’ai vu sous mes yeux le marché tourner”, regrette-t-il. L’entrepreneur est pourtant loin d’être un bleu en la matière. Fort de son expérience réussie avec Producteev, revendue en 2012, il avait réussi à lever 3 millions de dollars pour Ily “sur une simple idée”.

Mais pour pouvoir lancer la production -et payer les 30 à 50% d’avance exigés par les fabricants- il lui aurait fallu lever 1,5 million de dollars supplémentaires, devenus inaccessibles depuis que le vent a tourné dans la Silicon Valley.

Nucleus a eu plus de chance (ou un meilleur timing). La société qui fabrique un produit proche, mais destiné à communiquer entre les pièces d’une même maison, pour remplacer les antiques interphones (ou les baby phones). La tablette utilise Alexa, la voix artificielle d’Amazon, et a tellement plu au géant de l’e-commerce que celui-ci a décidé d’investir dans la start-up. La “série A” annoncée la semaine passée s’élève à 5,6 millions de dollars, pour un total levé de 10 millions.

En achetant Ily, Nucleus acquiert surtout l’équipe d’une dizaine d’ingénieurs, presque tous français, qu’Ilan Abehassera avait assemblée. Lui quitte en revanche l’aventure. Il a déjà commencé à travailler sur une autre start-up. Entrepreneur un jour…