Ibrahim Maalouf privé de visa: “Je refuse de croire que mes origines sont en cause”

Grosse déception pour les fans d’Ibrahim Maalouf. Le concert que devait donner jeudi soir le célèbre trompettiste franco-libanais avec son quintet au Théâtre Raymond Kabbaz de Los Angeles, a été annulé mercredi. Son spectacle au Lycée français de New York, prévu pour lundi, aussi, le LFNY a-t-il indiqué vendredi.

«L’artiste n’a pas obtenu son visa, à la dernière minute, bien qu’il ait fait sa demande plus d’un mois à l’avance », a fait savoir le directeur du Théâtre Raymond Kabbaz, Pierre Leloup, dans un communiqué. Le concert ne sera pas reporté à une date ultérieure pour l’instant.

Les origines libanaises de l’artiste en cause?

«Apparemment, d’après ce que j’ai compris hier déjà, les autorités américaines bloquaient sur sa nationalité libanaise et ses voyages au Liban. Le refus de son visa aujourd’hui pourrait donc être lié à cela», a expliqué Lynn Tejada, l’attachée de presse chargée de son concert à Los Angeles. Né à Beyrouth en 1980 dans une famille d’intellectuels libanais, le musicien, qui a la double nationalité franco-libanaise, a quitté le Liban enfant, en pleine guerre civile, pour s’installer en banlieue parisienne. En août dernier, il avait fait partie du jury du festival du film libanais à Beyrouth.

Contacté par e-mail, Ibrahim Maalouf a expliqué à French Morning que l’administration américaine n’avait « pas fait de commentaire. Ils ont dit que c’était comme ça, point barre. (…) Je refuse de tomber dans le piège de croire comme tout le monde le dit en s’enflammant sur ma page facebook que c’est lié au fait que je sois né au Liban. J’espère vraiment que ce n’est pas cela ». Un peu plus tôt sur le réseau social, l’artiste exprimait sa déception : “Je ne sais pas exactement pourquoi ce visa m’a été refusé. Tout ce que je peux dire c’est qu’il est de plus en plus difficile pour moi de venir jouer aux Etats-Unis. La dernière fois, j’ai obtenu le visa 4 heures avant mon vol ». Le pianiste qui l’accompagne sur scène « Franck Woeste est en ce moment même en train d’attendre pour rien dans sa chambre d’hôtel à Los Angeles. Il a fait sa demande de visa au même moment que moi à Paris et l’a obtenu en cinq jours, ajoute l’artiste. Les organisateurs du concert m’ont informé que nous affichions complet. Cela me brise le cœur de de savoir que je ne vais pas venir jouer ce soir à Los Angeles »

« Si l’ambassade garde sa position et que je n’ai pas le visa avant demain 17h, je serai obligé d’annuler également New York, indique Ibrahim Maalouf. J’adorerais revenir, les Etats-Unis sont un grand pays que j’ai toujours aimé et admiré. Je suis un grand amoureux de la culture américaine, j’y ai composé mon dernier album Wind et je passe beaucoup de temps aux Etats-Unis avec mes amis ou en famille. J’y vais au moins 4 à 5 fois par an pour le plaisir. Je compte bien revenir jouer à Los Angeles! ».

Un porte-parole du Département d’Etat américain a indiqué vendredi qu’il ne faisait “pas de commentaire sur les cas individuels“.