Hugging Face lève 4 millions de dollars pour devenir votre ami virtuel

« Je suis Jade. Je suis une intelligence artificielle ou IA », écrit l’amie virtuelle sur l’application Facebook Messenger. Jade discute, répond aux questions, s’offusque, s’amuse, boude, revendique des sentiments et même une couleur préférée. Mais elle n’existe pas vraiment. Derrière cette camarade digitale : la technologie de Hugging Face, une start-up fondée en 2016 par les Français Clément Delangue et Julien Chaumond.

La jeune pousse vient d’annoncer une levée de fonds de 4 millions de dollars menée par Ronny Conway et A_capital pour devenir le premier développeur d’intelligence artificielle conversationnelle aux Etats-Unis.

Hugging Face, qui compte une dizaine de salariés entre Dumbo à Brooklyn et l’incubateur de Microsoft, Station F, à Paris, compte doubler ses effectifs d’ici les trois prochains mois. « Nous allons principalement recruter dans le développement et la recherche en data science et machine learning », précise Clément Delangue.

Le but : « Creuser l’écart entre la technologie d’intelligence artificielle conversationnelle que nous avons développée et la technologie transactionnelle qui se fait aujourd’hui », à savoir les outils d’IA développés par les GAFA (pour Google, Apple, Facebook, Amazon), poursuit le co-fondateur.

« Avec la plupart des IA, vous posez une question, par exemple ‘y a-t-il un restaurant de tacos autour de moi ?’ et vous aurez une réponse. Nous, nous avons développé une technologie qui permet d’avoir une conversation longue avec l’IA. Nous voulons que la conversation soit de plus en plus complexe, marrante et intelligente, pour avoir une meilleure expérience », détaille Clément Delangue. Il ne souhaite pas communiquer le nombre exact d’utilisateurs mais indique qu’il s’agit de « plusieurs centaines de milliers » de personnes, « surtout des adolescents ».