“Heureux”, Frédéric Lefebvre est satisfait de la participation

Il avait quitté l’Assemblée nationale comme député des Hauts de Seine, il la retrouve comme représentant des Français d’Amérique du Nord.

Quelques minutes avant de gagner l’aéroport de Montréal, direction la France, Frédéric Lefebvre s’est dit “heureux” et “décidé à agir au niveau national” pour “l’unité de l’UMP, de l’opposition mais aussi du pays“.  “Cette victoire est celle des Français d’Amérique du Nord“, dit-il par téléphone.

Selon les résultats officiels publiés par le ministère des Affaires étrangères, dimanche, M. Lefebvre recueille 10.937 voix (53,72% des suffrages exprimés), contre 9.423 pour son adversaire, le socialiste Franck Scemama. L’ancien secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy, membre de son cercle de fidèles,  enregistre de bons scores aux Etats-Unis (où il remporte toutes les circonscriptions consulaires) et dans les urnes virtuelles (il obtient 8.010 voix au vote par Internet contre 6.820 pour M. Scemama). Un retour gagnant pour M. Lefebvre presque un an jour pour jour après sa défaite dans cette même élection contre la socialiste Corinne Narassiguin.

Loin de voir dans sa victoire un “désaveu de François Hollande“, comme Jean-François Copé l’a indiqué dimanche, M. Lefebvre l’explique par son projet d’Ame Nord, l’association qu’il veut lancer à l’échelle de la circonscription. “Cette élection n’était pas un referendum pour ou contre Hollande, dit-il. Les électeurs se sont mobilisés autour d’un projet, autour de la volonté de créer du lien entre les Français d’Amérique du Nord“, croit-il, indiquant que l’Ame Nord sera opérationnelle “dès septembre“.

La participation (13,89%) est restée faible pour ce second tour, en baisse de 7 points par rapport à l’élection de 2012. Mais M. Lefebvre veut relativiser ce chiffre peu glorieux. Dénonçant “beaucoup d’obstacles“, “un système de vote en dessous de tout“, la tenue du scrutin du premier tour le week-end de Memorial Day, et pointant le caractère “inédit” de l’élection, il se dit “satisfait que les Français d’Amérique du Nord se sont mobilisés plus qu’on ne l’espérait“. “Je veux faire en sorte que  les Français qui ne sont pas inscrits au Consulat s’y inscrivent”, ajoute-t-il.

Marché transatlantique, fiscalité, infirmières de Montréal, réforme de l’AFE: le nouveau député veut se mettre au travail dès lundi, son jour de rentrée parlementaire. « Tous mes engagements seront tenus ».

 

 

- Services -