Halloween: 4 conseils pour faire la fête de manière plus responsable

Orgie de bonbons, décorations en plastique à outrance, costumes à durée limitée…Chaque année, les Américains dépensent en moyenne 8.8 milliards de dollars pour une fête qui ne dure souvent que le temps d’une soirée. Comment limiter les dégâts niveau dépenses, environnement et soins dentaires? On vous donne quelques conseils.

Echangez vos bonbons contre un cadeau ou une bonne action
Aller de maison en maison pour récolter un maximum de bonbons, quoi de plus amusant pour les enfants ? Mais le lendemain, ce sont souvent les parents qui déchantent : que faire de tout ce sucre? Sorte de soeur cachée du Père Noël, la “Switch Witch” est une bonne fée qui vient pendant la nuit pour échanger les sucreries contre un livre ou un jouet (la rumeur voudrait que la Switch Witch soit en réalité l’oeuvre de parents très soucieux de la santé de leurs bambins, ou celle de gourmands qui veulent garder les bonbons pour eux-mêmes). Les bonbons font aussi la joie des militaires en mission à l’étranger: plusieurs organisations comme Operation Shoebox acceptent les dons de bonbons qu’ils envoient ensuite aux soldats.

Choisir des friandises plus respectueuses de l’environnement
Une des plaies d’Halloween, ce sont les millions d’emballages de bonbons et autres sucettes qui se retrouvent dans la nature chaque année. On pourrait distribuer des bonbons en vrac, mais méfiance des parents oblige, les enfants refusent souvent les friandises qui ne sont pas individuellement emballées. Une bonne alternative aux sucreries est d’offrir des clémentines: décorées au feutre, elles font très couleur locale, et rappellent des citrouilles en miniature. Sinon, un saladier rempli de pommes bien rouges faussement annoncées comme empoisonnées ne manqueront pas de piquer la curiosité des plus téméraires.

Participez à un échange de costumes
Pour donner une nouvelle vie à un costume devenu trop petit, et choisir un nouveau costume pour Halloween 2019, le “costume swap” est une formule gagnante. La bibliothèque municipale de San Francisco en organise plusieurs, dont un le samedi 19 octobre à Portola, et le mercredi 23 octobre à l’antenne de Bayview. On peut également organiser un échange de costumes entre amis ou parents, et les groupes Facebook “Buy Nothing” sont également une bonne ressource pour la version en ligne.

Une déco zéro-déchet
Le maître-mot, c’est le recyclage : faire du neuf avec du vieux, faire appel à son côté créatif, et surtout limiter les achats de décoration en plastique d’un goût parfois discutable. Pour ramasser les bonbons, rien de tel qu’une vieille taie d’oreiller, que l’on peut décorer avec des feutres, ou avec des tampons faits en pomme de terre avec de la gouache en guise d’encre. Des citrouilles aux formes biscornues, achetées au pumpkin patch local, feront de très jolies décorations d’extérieur, et leur chair, s’il s’agit de citrouilles “sugar pie”, pourra servir à faire une soupe de saison ou un délicieux pumpkin bread. Des collants filés feront d’excellentes toiles d’araignée, et pourquoi pas transformer vos gallons de lait vides en fantômes ? Un feutre noir pour dessiner des yeux et une bouche, une petite guirlande de LED à l’intérieur du bidon et le tour est joué !