Gouvernement et entrepreneurs: Qui a pigeonné qui?

Revue de presse. Cette semaine, la presse américaine continue de se pincer en regardant la France et le projet de budget 2013 de François Hollande. Trop de taxes en France, des entrepreneurs délaissés, des “Startups Misérables” et des millionaires qui pleurent. Un projet qui étonne et détonne du côté des médias américains.

Les médias américains sont nombreux à s’être intéressés à cette révolte des Pigeons, un mouvement de défense des entrepreneurs français qui a envahit les réseaux sociaux. “Le gouvernement français a tellement entubé ses entrepreneurs qu’ils sont devenus des Pigeons” titre le site TechCrunch, et s’amuse de l’ironie qui fait “qu’ un pays qui a inventé le mot entrepreneur, la France a acquis une telle réputation d’être glacial envers les startups”.

L’augmentation des taxes sur les entreprises, une “French approach” qui n’est pas si bien vue du côté américain: “Prenez la culture française, où parler d’argent est généralement mal vu et délaissé pour parler de ‘Quelle École vous avez fait’, ou de philosophie ou de la politique. Bien sûr, il s’agit d’une énorme caricature, mais c’est le genre d’antécédents auxquels sont confrontés de nombreux entrepreneurs français, en dépit de leurs bons résultats ces dernières années“, affirme TechCrunch. “Espérons, pour le bien de la France, qu’ils prendront les bonnes décisions“, ajoute le site.

Les mesures françaises surprennent également USA Today, qui s’intéresse au nouveau budget de François Hollande: “Le plan de la France pour lutter contre le déficit budgétaire ? Faire casquer les riches!”. Une interprétation qui laisse perplexe le New York Times. Dans un article intitulé “Des impôts plus élevés, pas tant que ça“, le journal s’interroge sur l’existence réelle de la surtaxation en France: “Toute la colère et les angoisses ont poussé M. Hollande à reculer, au moins un peu. La taxe de 75% ne sera effective que dans deux ans. Et la semaine dernière, le ministre du budget Jérôme Cahuzac, peut-être après avoir cédé aux pressions des Pigeons, a déclaré que la taxation des plus-values sur les startups était une ‘erreur’ et que le gouvernement allait trouver une solution“.

Vers une montée du radicalisme en France?

Au lendemain du démantèlement d’un groupe islamiste soupçonné d’avoir perpétré une attaque antisémite en septembre, la France continue de faire parler d’elle, dans un climat d’inquiétude cette fois-ci. Le Chicago Tribune ouvre le débat sur la menace terroriste: “François Hollande est partagé entre sévir contre le crime et tenir ses promesses de campagne qui consistent à venir en aide aux communautés immigrées défavorisées, où la pauvreté et le chômage ont mené à une aliénation et, dans certains cas, au radicalisme.” Tandis que le Washington Post ne manque pas de revenir sur l’affaire Mohamed Merah, cette “attaque qui avait terrorisé la communauté juive et qui depuis, a renforcé la sécurité dans tout le pays”. Même son de cloche du côté du New York Times qui parle d'”inquiétudes des communautés juive et musulmane”.