Le Golden Gate Park fête ses 150 ans

Destination incontournable pour les résidents ou visiteurs de San Francisco, le Golden Gate Park fête cette année ses 150 ans. De nombreuses manifestations étaient prévues pour l’occasion, mais la pandémie de COVID a malmené ces plans. Le 21 octobre dernier a toutefois été inaugurée la grande roue installée entre le De Young Museum et la California Academy of Sciences. D’une hauteur de 46 mètres, elle permet de prendre de la hauteur, et de profiter d’un panorama inédit de San Francisco, du Pacifique au Financial District, à condition que le brouillard ne soit pas de la partie…Covid oblige, les réservations sont obligatoires, et les cabines sont nettoyées entre chaque tour.

Début décembre, une forêt de sculptures lumineuses en forme d’arbres illuminera Peacock meadow, à l’extrémité est du parc. Baptisée “Entwined”, cette oeuvre de l’artiste local Charles Gadeken permettra aux visiteurs de flâner entre les arbres aux couleurs changeantes.

Plus grand que Central Park

Ces 150 ans sont aussi l’occasion de se replonger dans quelques faits marquants et parfois peu connus de l’histoire du parc. Saviez-vous par exemple que le Golden Gate Park est bien plus étendu que Central Park? Il s’étend sur 412 hectares, contre seulement 341 pour le parc new-yorkais. La création de Central Park en 1858 a d’ailleurs donné envie aux San Franciscains d’avoir un large espace vert dans la ville. Imaginé par les architectes Frederick Law Olmsted et John McLaren, le Golden Gate Park remplace une large étendue de dunes de sable baptisé les Outside Lands, et située au delà des limites de la ville à l’époque. 60 000 arbres y sont plantés, en particulier de nombreux eucalyptus, pour stabiliser le sol sablonneux.

Le Conservatory of flowers

Le premier bâtiment érigé dans le Golden Gate Park est le Conservatory of Flowers, qui date de 1878. Dernier exemple d’architecture victorienne pour ce type de bâtiment aux Etats-Unis, il abrite plus de 1700 espèces de plantes tropicales dans une serre composée de près de 17000 vitres. Phil en est le résident le plus connu : ce philodendron centenaire continue à grandir sous le dôme central.

Après le tremblement de terre de 1906 qui détruisit plus de 80% de San Francisco, le Golden Gate Park accueillit plus de 200 000 sinistrés sans abri dans des tentes puis dans des baraques en bois dispersées dans le parc.

Premier terrain de jeux et premier tweet

Le premier terrain de jeux américain fut créé dans le Golden Gate Park, en 1888. Il s’agit du Koret playground, adoré des enfants pour ses toboggans en ciment descendus à toute allure sur des morceaux de carton, et pour son manège ancien.

Le Golden Gate Park peut également de vanter d’avoir vu la naissance de Twitter : en effet, en 2000, Jack Dorsey, créateur de l’entreprise, y envoya son premier tweet, “Je suis devant l’enclos des bisons“, un message destiné à faire savoir à ses amis ce qu’il faisait et à quel endroit. Personne ne prêta vraiment attention à cette première tentative, et Twitter ne fut officiellement fondé que six ans plus tard.

Les incontournables

Peu de personnes font d’ailleurs le détour jusqu’à ce fameux enclos à bisons, situé dans la partie ouest du Golden Gate Park. Les bisons résident dans le parc depuis les années 1890, symboles du Wild West d’antan. Cinq bébés sont venus s’ajouter au troupeau en mars dernier. Si l’on pousse un peu plus loin vers le Pacifique, on ne peut manquer les deux moulins à vent, construits au debut du 20ème siècle pour pomper l’eau du sol.

Le coeur du parc abrite le De Young Museum et son impressionnante collection d’art américain du 17ème siècle à nos jours et l’Academy of Sciences où l’on peut visiter une serre tropicale, un aquarium et un planétarium. Une promenade dans le Japanese Tea Garden transporte ses visiteurs dans une ambiance tellement zen et dépaysante qu’on en oublierait presque qu’il se situe en plein coeur de San Francisco.

Crédit: Luc Labriet

En se dirigeant vers l’est et le Conservatory of Flowers, on verra sans doute les patineurs qui tournent en rythme au niveau de Fulton et 6th avenue: ils se rassemblent sans faute chaque samedi et dimanche après-midi, et enchaîne les rotations et les chorégraphies.

Stow Lake. Crédit: Hélène Labriet-Gross

Enfin, le Golden Gate Park est le rendez-vous incontournables des cyclistes et joggeurs, qui peuvent profiter des routes fermées à la circulation le week-end pour s’adonner à leur exercice préféré. Stow Lake est aussi une destination de choix pour admirer le parc depuis un pédalo. Les amateurs de promenades plus bucoliques se retrouvent dans le Botanical Garden, ou dans le Garden of Shakespeare’s Flowers qui recense près de 200 plantes et fleurs mentionnés dans les oeuvres de l’écrivain.