Gérard Michon suspendu de l’UMP

La décision était attendue, elle est tombée. Candidat au poste de député des Français de l’étranger dans la première circonscription (Etats-Unis et Canada), Gérard Michon a été suspendu du parti majoritaire. L’information a été confirmée par le Secrétaire National chargé des Français établis hors de France, Jean Simonetti : « M. Michon à été informé de la décision du Secrétaire Général dans les règles. Par mail et par courrier », indique-t-il par e-mail.

Contacté, Gérard Michon affirme qu’il n’a pas reçu la confirmation de sa suspension, précisant toutefois qu’il s’y attendait. La décision de se présenter sans l’investiture de son parti, alors que celui-ci a désigné en janvier un candidat officiel pour la circonscription en la personne du secrétaire d’Etat aux PME Frédéric Lefebvre, l’exposait à une sanction de la part de l’UMP.

M. Michon indique qu’il ne fera pas appel de la décision auprès de la Commission nationale des recours de l’UMP, comme les statuts du parti lui en donnent le droit. Le 1er mars dernier, il avait fait parvenir une lettre à Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, soulignant qu’il « accepte évidemment [les mesures de suspension ou d’exclusion prononcées à mon endroit] par avance, sans amertume ni contestation ».

- Services -