Garance Doré, blogueuse connue, businesswoman discrète

Crédit : The Sartorialist

C’est “l’une des nos expats modeuses françaises préférées” déclarait il y a quelques jours sur twitter le site de mode outnet.com, qui l’a choisie avec six autres personnalités influentes pour fêter son cinquième anniversaire.

Entre le moment où elle a commencé seule à Marseille et aujourd’hui où elle emploie cinq personnes dans son studio de New York, Garance Doré en a fait du chemin. « Au début, nous les blogueurs, on voyait ça comme un hobby » se rappelle-t-elle « mais je me suis vite rendue compte que mon blog était une vitrine intéressante pour mes dessins ». Assez vite, Garance Doré traduit son blog en anglais et se fait inviter au premier rang des défilés de mode.

Sa rencontre avec son fiancé Scott Schuman, créateur du fameux blog de photos street style « The Sartorialist » a été déterminante pour la faire passer du statut de blogueuse à succès à celui d’entrepreneuse. «Scott est arrivé avec son côté américain. Il m’a poussée en me disant que je touchais beaucoup de gens et que je devais en faire mon travail. Ca m’a donné un coup de pied aux fesses», s’amuse-t-elle.

Cette influence s’est poursuivie lorsqu’elle a quitté Paris pour suivre son fiancé à New York où « être entreprenant n’est pas une maladie et gagner de l’argent n’est pas quelque chose à cacher». Pour se lancer, « j’ai dû me décoincer, s’amuse-t-elle. J’ai mis six mois à recruter mon premier employé ! ».

Le mois dernier, elle a même lancé pour la première fois « sa marque » comme elle le dit elle-même : des produits de papeterie illustrés par Garance Doré et conçus en partenariat avec la société Rifle.

Car si aujourd’hui, la publicité est la plus grosse source de revenu générée par le blog, Garance Doré a pris soin de diversifier ses revenus : studio créatif, photos, illustrations, conférences, produits… Autant d’activités qui permettent à la petite entreprise, nous dit sa boss, de conserver sa liberté… « Je n’ai pas envie de poster plus pour avoir de la publicité, explique-t-elle, donc j’essaye de développer une activité qui soit connectée au blog, mais qui me permette de choisir mes annonceurs sur le blog ».

Garance Doré reste discrète sur ses chiffres. “L’influence est importante, dit-elle. Elle ne se mesure pas uniquement en nombre de ventes mais aussi dans la manière que ce qu’on dit touche les gens ou change leur manière de penser.

Quant au trafic sur le blog : « Je ne regarde pas les stats » affirme-t-elle. Mais Garance Doré n’a pas besoin de s’en faire avec plus de 269.000 abonnés sur twitter et 152.000 likes sur Facebook. Plus de 20.000 personnes sont abonnées à sa chaine YouTube, où elle diffuse notamment ses “Google Hangouts” avec des grands noms de la mode.

Lorsqu’on évoque les ventes de produits mis en avant sur son blog, elle glisse qu’ « elle a toujours beaucoup de retours ». Selon Le Monde, qui évoquait fin 2012 pas moins de 900.000 lecteurs par mois et 6 millions de pages vues sur le blog, «la Française est traitée en reine mère par toutes les marques qui rêvent d’être mentionnées dans ses “posts”».

Comment explique-t-elle son succès croissant depuis 7 ans ? « J’ai gardé la tête froide et le sens de l’humour». Par ailleurs, en plus de ses talents d’illustratrice, photographe et rédactrice, Garance Doré injecte une bonne dose d’optimisme. « J’adore la mode et je veux montrer le côté que j’aime, qui se partage et qui rend heureux » explique-t-elle. Des thèmes plus intimes ou personnels sur l’estime de soi ou la réussite professionnelle sont aussi abordés. « Je parle des gens qui partent de rien pour montrer qu’on peut y arriver » !

La prochaine étape ? Un livre sur lequel elle travaille actuellement mais elle n’en dit pas plus…