Gad Elmaleh fait rire ses fans (et les stars) au Carnegie Hall

© Arié Elmaleh

Après plusieurs années de rodage dans des salles petites et moyennes, Gad Elmaleh s’est frotté, samedi 11 février, à un monstre: le Carnegie Hall.

Dans cette antre mythique, l’humoriste présentait “Oh my Gad”, son one-man-show en anglais revenant sur les travers les plus drôles et insolites de la société américaine.

Les taxis new-yorkais, le passage à la douane, Donald Trump, les touristes français, les accents toniques, le dating à l’américaine et surtout le trop connu PDA (Public Display of Affection), rien n’est épargné par le comique.

Gad Elmaleh a partagé avec le ton et les mimiques qu’on lui connait, son parcours d’immigré franco-marocain parti à l’assaut du rêve américain.

Pour l’occasion, de nombreux francophones avaient fait le déplacement et ont trouvé leur bonheur dans ses anecdotes. Apothéose ultime : en guise de rappel, l’humoriste a rejoué l’un de ses meilleurs sketchs. En se mettant au piano, il parodie les grandes divas de la soul en chantant dans un anglais volontairement inaudible et incompréhensible.

Un véritable succès pour l’humoriste, d’autant plus que le Carnegie Hall affichait “sold out” ce soir-là. En pleine Fashion Week, de nombreuses stars internationales sont venues applaudir le Français. Jessica Chastain, Sarah Jessica Parker, Julianna Margulies (The Good Wife) ou encore la créatrice de mode Diane Von Fürstenberg avaient leur place dans la salle, mais aussi Emmanuelle Alt (rédactrice en chef du Vogue Paris) ainsi que Cécilia et Richard Attias.

Autre invité de marque : l’humoriste américain Jerry Seinfeld a fait un bref passage sur scène pour saluer avec dérision son ami et protégé français. Et pour sa première partie, Gad Elmaleh avait laissé la scène libre à Ryan Hamilton. Le jeune comédien, grand habitué du “Late Show” de Stephen Colbert et des sketchs d’Amy Schumer, a donc raconté avec humour sa rencontre avec l’humoriste français avec qui il a déjà partagé plusieurs dates américaines.

Encore peu connu aux Etats-Unis, Gad Elmaleh semble avoir réussi son pari new-yorkais. Dès le 4 mars, il sera de retour à Los Angeles au Largo at the Coronet, pour un spectacle qui affiche déjà complet.