“Front & Center” : le nouvel album de rap très politique de Get Open

Crédit photo : Get Open

“Je me suis expatrié à New York en 1984, à l’âge de 13 ans. Ça ne me rajeunit pas”, plaisante Sébastien Bardin-Greenberg. Le Français qui se fait surnommer “Siba”, a créé le groupe de rap Get Open avec deux Américains il y a près de 25 ans. “J’ai rencontré les deux autres membres du groupe à l’université à New York. Kiambu est originaire d’Harlem et Von du Bronx”. Les trois amis ont sorti le 29 octobre leur quatrième album, “Front & Center”, disponible sur toutes les bonnes plateformes (iTunes, Spotify, Bandcamp, YouTube).

“On avait prévu créer quelque chose sur la culture urbaine et la vie new-yorkaise à la base”, raconte Siba. “Mais l’année a été tellement chamboulée par la politique et la Covid qu’on a décidé de changer de trajectoire”. Parmi les 16 chansons de l’album, les titres “Fake News” et “Tale of the Tape”. Le deuxième dénonce notamment “des perspectives sombres avec un tyran à la barre”, “un climat politique à l’air suffoquant” et invite “à se lever et aller manifester”. Le clip de la chanson, fait d’image d’archives de télévisions américaines, revient sur le crime racial dont a été victime George Floyd ainsi que sur les violences policières. Il a été réalisé par une société de production française, Cypher Films, créé par un ami de Siba, Pascal Tessaud.

Très éclectique, “Front & Center” présente aussi plusieurs collaborations dans différents styles. On retrouve sur la chanson “In My Life” plusieurs rappeurs français très célèbres en la personne d’Akenhaton, de Shurik’n et de Faf la Rage. “L’histoire est drôle. J’ai rencontré IAM sur l’enregistrement de l’émission “Ciel, mon mardi!” à l’époque présentée par Dechavanne”, explique Siba. “Ma mère, qui était professeure de linguistique à la FAC de Paris 8, avait été invitée pour parler du rap et de la culture hip-hop qu’elle utilisait dans ses cours. J’avais fait à cette occasion un rap acapella en anglais, qui avait impressionné IAM. Ils étaient venus me voir à la fin pour savoir d’où je sortais”.

Siba et les membres du groupe IAM deviennent au fil du temps amis. Le Franco-new-yorkais a d’ailleurs traduit en anglais les clips d’IAM sur leurs deux derniers albums. Get Open a également fait la première partie du concert d’IAM en 2016 au Gramercy Theater de New York. “C’est un peu un 360 degrés ce morceau ensemble, qui célèbre une amitié de plus de 20 ans”. 

Le titre “Open Tonight” est quant à lui baigné de sonorités reggae, enregistré avec un rappeur de Munich, David Pe. Get Open a également collaboré avec des jeunes rappeurs de Marseille, The Crush, sur le morceau “Out My Window”. “On voulait collaborer avec de vieilles connexions à nous, mais aussi avec des nouvelles. Je crois que l’ensemble est plutôt réussi”, résume Siba. On est d’accord avec lui.