FrenchFounders lance son fonds d’investissement et vise 10 millions de dollars

Geraldine Le Meur dirigera "Le Fonds".

FrenchFounders ajoute un nouvel étage à sa fusée. Le club d’entrepreneurs francophones, qui avait déjà un « investors club » pour organiser des levées de fonds de startups auprès de business angels, a décidé d’aller plus loin aux États-Unis. Il vient de lancer un fonds d’investissement en amorçage et pré-amorçage, qui est sobrement appelé Le Fonds.

Pour relever ce défi, French Founders a fait appel à Géraldine Le Meur, la serial entrepreneure tech franco-américaine qui a co-fondé la conférence technologique Le Web et The Refiners, un programme d’accélération pour les start-up étrangères, à San Francisco. « J’ai fait partie des premiers membres de French Founders, je trouvais l’idée très pertinente dans un pays où les communautés comptent tellement ». Géraldine Le Meur vient d’être nommée partner et entre au board de French Founders, dans lequel elle a investi en direct. Et après avoir passé 15 ans sur la côte Ouest, elle s’apprête à déménager à New York.

Pour ce premier fonds, French Founders a choisi une structure flexible : un « rolling fund » dans lequel des investisseurs peuvent entrer tous les trimestres, pour une durée d’1 an minimum. « Ce fonds sera notamment le bras armé collectif de l’Investors Club mais il offre aussi la possibilité aux membres de French Founders de devenir LPs », explique Géraldine Le Meur. Le Fonds a un objectif de 10 millions de dollars pour sa première année, et interviendra uniquement en co-investissement, mais n’a pas de spécialité sectorielle. Néanmoins, « nous ne sommes pas dans l’éprouvette, nous allons financer des startups qui ont déjà un ‘go-to market’, et plusieurs clients ».

French Founders promet un fonds dans l’esprit de la communauté, qui affichera des commissions bien moins élevées que les traditionnels 2 % de frais de gestion et 20 % de carried interests (frais sur la plus-value à la vente de l’investissement), également pour optimiser les retours sur investissement. Et il fera surtout jouer l’effet « network » de cette communauté de plus de 4.000 dirigeants et fondateurs, au bénéfice de ses participations. Il va ainsi proposer des programmes d’accompagnement à ces startups, des services sur-mesure comme des introductions B-to-B ou de l’aide au recrutement. « Les entrepreneurs ont besoin de gagner du temps, et de faire les bons choix pour leur croissance sur un nouveau marché ». French Founders a déjà obtenu des « soft commitments » de la part de business angels et membres du réseau, et sera opérationnel à partir de début 2021.