La preschool française French Playdate fait sa rentrée dans l’Excelsior

Agathe Azzis, devant sa preschool française French Playdate

Pour en savoir plus

  Le site de French Playdate

La preschool francophone a quitté Hayes Valley pour des nouveaux locaux, plus grands, dans le quartier d’Excelsior. 

Dans quelques jours, les élèves de la preschool francophone French Playdate feront leur rentrée dans la maison toute pimpante de sa fondatrice, Agathe Azzis. Après cinq ans passés dans Hayes Valley, celle-ci se réjouit d’offrir un espace plus grand. “Ici, c’est chez moi; dans Hayes Valley, j’étais locataire, donc je ne pouvais pas m’agrandir, explique-t-elle. Je pourrai désormais accueillir jusqu’à douze enfants, contre huit précédemment.

Des petits crochets avec le nom de chaque élève dans l’entrée aux différent espaces de jeux et d’apprentissage, tout a été soigneusement agencé pour faciliter la transition dans ces nouveaux locaux: “Je ne connaissais pas du tout le quartier avant d’y acheter cette maison, confie Agathe Azzis. J’ai préparé le déménagement pendant un an, en informant les familles que French Playdate changerait de quartier. Certaines familles nous ont suivi, et nous avons de nouveaux élèves qui habitent le quartier.

En avril, des portes ouvertes ont permis à French Playdate de faire visiter les locaux aux familles intéressées. “Je pense que le déménagement nous a fait perdre une ou deux familles; d’autres parents ont réussi à s’organiser pour faire du covoiturage pour continuer à venir.

French Playdate est née de la volonté de trouver une  structure francophone pour accueillir son fils pendant les vacances d’été. “En 2010, mon fils Calixte avait 6 ans et je ne trouvais aucun camp d’été en français pour lui, raconte Agathe Azzis. J’ai donc eu l’idée de répondre à ce besoin en créant French Playdate. Le premier été, quatre-cinq enfants y étaient inscrits.

L’année suivante, la maman cherche une preschool francophone pour son deuxième fils, Théophile, alors âgé de deux ans. “De très bonnes preschools françaises existaient déjà, mais j’ai décidé de transformer l’essai réussi du camp d’été en ouvrant ma propre école.

Photographe de formation, Agathe Azzis a déménage à San Francisco pour suivre son mari, ingénieur informatique, en 2007. “En France, j’avais déjà envie d’enseigner. Arrivés ici, nous avons inscrit notre fils aîné dans une crèche coopérative, dans laquelle chaque parent participait à la vie de la classe. J’ai pu y observer les méthodes pour éveiller les enfants, les calmer, les intéresser. ” Elle continue également à prendre des cours d’éducation au City College et à UC Davis.

French Playdate accueille les enfants âgés de 2 à 5 ans, entre deux et cinq jours par semaine, de 8:45am à 1pm, autour d’Agathe Azzis et d’une autre institutrice. “Notre objectif est de faire découvrir et aimer le français, en immersion complète, à des enfants qui ont envie de socialiser mais qui ne sont pas encore en âge d’entrer dans le système scolaire américain. Nous écoutons beaucoup de chansons, nous faisons de la musique et divers ateliers dirigés sur des thèmes qui changent chaque mois. Nous allons également au parc ou en promenade tous les jours.” Un programme de 1pm à 4pm est réservé aux enfants de 4 à 6 ans.

Pendant les vacances scolaires, French Playdate propose des activités thématiques aux enfants de quatre à dix ans. Agathe Azzis n’en oublie pas pour autant son premier métier: Deux samedis par mois, elle donne des cours de photo en français aux 7-12 ans. Autant de manières d’intéresser les enfants de tous âges à la langue française.  

Pour en savoir plus

  Le site de French Playdate