French Bee, le petit dernier des low cost transatlantiques débarque à San Francisco

Learn more

Réservez dès maintenant sur French Bee

(Article partenaire) L’airbus A350 tout juste sorti de l’usine vient de recevoir sa belle livrée toute bleue; tout est prêt pour le vol inaugural du 11 mai. French Bee rejoint le peloton des compagnies “low cost” long courrier en lançant des vols Paris-San Francisco et San Francisco-Tahiti.

Une aventure américaine qui marque une nouvelle étape pour le groupe Dubreuil, propriétaire de French Bee. Basée en Vendée, l’entreprise 100% familiale dirigée par Jean-Paul Dubreuil, dont les activités vont des concessions automobiles à l’hôtellerie en passant par les panneaux solaires entre autres, affirme son ambition dans l’aérien. Aux côtés d’Air Caraïbes, l’autre compagnie aérienne du groupe, qui dessert les Antilles depuis 15 ans, French Bee (ex-French Blue) a été lancée il y a moins de deux ans avec un vol Paris-Punta Cana (République Dominicaine).

French Bee est la première compagnie aérienne française low cost long courrier. French bee dessert l’île de la Réunion depuis le 17 juin dernier, avec 7 vols quotidien à destination de “l’île intense”. French bee a séduit 18% des passagers entre la Réunion et la Métropole française.

La flotte de la compagnie, composée de trois gros porteurs airbus neufs (deux A 350 et un A 330), poursuit sa croissance et son développement vers San Francisco, la plus française des villes américaines, et la Polynésie française et ses lagons de rêve à partir du mois de mai.

Dirigée par Marc Rochet, un professionnel chevronné, qui lança notamment L’Avion, une compagnie low-cost tout business, French Bee est résolument sur le créneau des vols au meilleur prix. “Nous appliquons un modèle smart cost en décomposant le produit aérien, en permettant à ceux qui ne veulent que le siège de n’acheter que le siège et aux autres d’acheter les services et privilèges séparément. Tout est combinable, on voyage à la carte en fonction de ses moyens et besoins”, précise Sophie Hocquez, responsable marketing de French Bee.

Résultat, des prix de départ très attractifs : à partir de 189 dollars l’aller-simple pour un San Francisco-Orly en “basique”; à partir de 330 dollars pour San Francisco-Papeete. Les prix montent un peu en catégorie “Smart”, qui comprend un bagage en soute et un plateau repas (à partir de 239 dollars sur SFO-Paris). La catégorie Eco-premium offre notamment des sièges plus spacieux, et plus de flexibilité pour changer ou annuler ses billets. Les prix commencent là à 962 dollars en aller-simple.

Grâce à l’avion tout neuf, le confort n’est pas sacrifié. Les 411 sièges (375 en éco et 35 en Eco-premium) sont en cuir, fabriqués par un des fournisseurs des plus grandes compagnies mondiales. Toutes les places sont équipées d’écrans, disponibles gratuitement. “Mais le confort, c’est aussi de pouvoir décoller et atterrir à Paris depuis Orly, aéroport à taille humaine, facile d’accès depuis le centre de la capitale”, note Sophie Hocquez.

Dès le 11 mai, la petite abeille française desservira Paris-San Francisco puis San Francisco-Papeete trois fois par semaine. C’est le moment de réserver!


Note: les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de French Morning. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.

Learn more

Réservez dès maintenant sur French Bee