Francis Joyon va braver l’Atlantique Nord

Il faut vraiment être à fond tout le temps“. Déjà titulaire des records en solitaire du tour du monde, du chrono de la Route de la découverte et de celui des “24 heures”, le navigateur français Francis Joyon va tenter de décrocher le record de la traversée de l’Atlantique Nord.

S’il réussit ce challenge, le skipper deviendra alors le premier marin au monde à détenir le “grand chelem” des records en mer. Le mythique trajet qu’il débutera de New York dès que la météo le lui permettra se terminera au cap Lizard (Royaume-Uni) et a été parcouru en 5 jours, 19 heures, 29 minutes et 20 secondes par Thomas Coville en 2008.

Pour Francis Joyon, le chrono de la traversée de l’Atlantique Nord constitue “le deuxième record dans l’ordre d’importance“, après celui du tour du monde. Le parcours est mythique, Nantucket, les Grands Bancs, Terre-Neuve, se trouvant sur le trajet, et aussi épuisant: seulement cinq marins s’y sont aventurés. La course est même comparée à un sprint de cinq jours, où il n’y a “pas de rattrapage possible“, a-t-il souligné lors d’une conférence de presse, mercredi, au consulat de France à New York.

Le marin n’aura pas le temps de se reposer s’il veut décrocher ce nouveau record. Le trajet, chargé d’histoire, est marqué par des brumes coriaces et des tempêtes violentes. A bord du maxi-trimaran IDEC de 29 mètres de long, le marin au caractère rebelle devra naviguer à une vitesse moyenne de 22 noeuds (plus de 40 km/h), un défi de taille même pour celui qui a été sacré “homme le plus rapide du monde” en mer.