À Washington, la France vend un terrain affiché à 5,6 millions de dollars

De mémoire d’agents immobiliers, voilà quatre décennies qu’un tel bien n’avait pas été vu sur le marché à Washington. Une parcelle de terrain mesurant précisément « 0,5784 acres » (soit un peu moins de 2.500 m2) vient de trouver preneur dans le quartier huppé de Kalorama. Prix demandé pour ce lopin de terre : 5,6 millions de dollars.

Le montant exact de la transaction, finalisée en toute discrétion il y a quelques semaines, n’est pas public, tout comme le nom de l’acquéreur. Mais le vendeur, lui, est connu : il s’agit de l’Etat français, selon les informations confirmées par l’ambassade de France à Washington.

Le lot jouxte la Résidence de France au 2221 Kalorama Road NW. Sur les photos fournies par l’agence immobilière Coldwell Banker, on découvre un morceau de pelouse planté de quelques arbres et ceint d’une grille. « Ce terrain n’est pas essentiel pour les activités et le prestige de la Résidence de France », précise Emmanuelle Lachaussée, porte-parole de l’ambassade de France à Washington.

Terrain 600350

Le quartier, en revanche, est une aubaine pour les futurs propriétaires. « C’est l’un des meilleurs des Etats-Unis », n’hésite pas à dire l’agent immobilier en charge du dossier, Alex Venditti. Les rues calmes de Kalorama, bordées de luxueuses résidences officielles, ne sont situées qu’à un petit quart d’heure en voiture de la Maison-Blanche. Mieux, le voisinage est prestigieux : à 5 minutes à pied vivent désormais Michelle et Barack Obama, qui viennent d’acheter pour plus de 8 millions de dollars la propriété qu’ils louaient depuis leur départ de la Maison-Blanche. Ivanka Trump, la fille de l’actuel président, ou encore Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, ont aussi choisi d’habiter dans ce quartier.

Pourquoi la France vend-elle alors ? « Cette vente fait partie d’une stratégie globale du Ministère des Affaires étrangères de libérer des ressources pour de futurs investissements », indique encore Emmanuelle Lachaussée. La pratique n’est d’ailleurs pas nouvelle. Il y a trois ans, la France avait mis en vente un immeuble de prestige situé au 1143 Fifth Avenue à New York pour 32,5 millions de dollars ainsi que la luxueuse résidence de son ambassadeur à l’ONU au 740 Park Avenue pour 70 millions de dollars.

Plan 600350

A côté, le terrain à 5,6 millions de Kalorama est presque une broutille. Mais on frise quand même les 2.240 dollars le m2. Pour un terrain nu. Au passage, le cadastre précise que le bien est situé en zone R-1-B, « avec des maisons individuelles sur des lots de taille modérée ». Pas question donc de rentabiliser l’investissement en construisant un immeuble, la future propriété ne pourra pas faire plus de trois étages, ni mesurer plus de 12 mètres de haut. Et comme le terrain est situé dans le «Sheridan-Kalorama Historic District», une zone historique protégée, la « Commission of Fine Arts » devra aussi approuver les plans. Kalorama se mérite.