France-USA : le grand écart des congés payés

Les vacances aux frais du patron? Les Français connaissent bien, les Américains beaucoup moins. A l’approche des vacances estivales, le Centre pour la Recherche Economique et Politique s’est intéressé aux congés payés dans 21 pays développés. Et l’écart entre la France et les Etats-Unis est saisissant.

Les Américains sont les grands perdants de cette étude publiée au lendemain de Memorial Day : les salariés ne disposent d’aucun congé payé lorsqu’ils souhaitent partir en vacances. Pour ce qui est des dix jours fériés, là aussi les employeurs ne sont pas tenus de payer les salariés. En 2012, selon le Ben Franklin Post, 23% des salariés n’ont obtenu aucun congé payé.

Au contraire, les salariés français sont ceux qui disposent le plus de congés payés: 30 jours (ouvrables) de vacances payés sont accordés chaque année (soit plus que les 20 autres pays de l’étude). Quant aux onze jours fériés, seul le 1er mai est tenu d’être chômé et payé. Les autres jours fériés ne sont en principe pas travaillés sauf si des conventions collectives ou les usages professionnels prévoient le contraire.

Selon The Society Pages, un projet du Département de Sociologie de l’université du Minnesota, cette différence s’explique par le fait que le mouvement syndical est plus important et plus ancré dans les débats de société dans les pays de l’OCDE.

La plupart des salariés des autres pays bénéficient en moyenne d’une vingtaine de jours de congés-payés. Les champions des jours fériés sont l’Autriche et le Portugal qui bénéficient chacun de treize jours chômés et payés dans l’année en plus des 22 jours de congés payés pour les vacances. A noter également que dans certains pays comme le Royaume-Uni, le Japon, la Suisse ou encore la Suède, aucun jour férié n’est payé. Mais il est quand même possible d’avoir des congés payés pour les vacances.

Crédit : Center for Economic and Policy Resarch