France 98 dans le New Jersey: “C’est toujours un plaisir de se retrouver”

Au moment où l’équipe de France battait l’Ecosse 3-0 en match de préparation pour l’Euro 2016, samedi, d’autres Bleus brillaient sur la pelouse de la Red Bull Arena dans le New Jersey.

Youri Djorkaeff, Laurent Blanc, Thierry Henry, David Trezeguet, Patrick Vieira, Robert Pirès et d’autres “légendes” du foot (Cris, Francesco Toldo, Veron, Luyindula…) ont battu 4-2 une sélection de joueurs amateurs et professionnels issus de la Cosmos Copa. En réalité, le score importait peu. Le match était destiné à soutenir la Youri Djorkaeff Foundation (YDF), une association lancée par “The Snake” pour inculquer les valeurs du foot aux jeunes défavorisés du quartier d’Inwood (nord de Manhattan).

Pendant 80 minutes, le public d’environ deux cent personnes – vêtues du maillot tricolore pour certaines – a eu le droit aux légendaires frappes enroulées de Thierry Henry, un but en reprise de volée de Youri Djorkaeff, un coup du foulard de l’Argentin Juan Sebastián Verón et quelques petits et grands ponts inspirés de la part des anciens champions.  Sasha et Oan, les deux fils de Youri Djorkaeff, ont également joué, sous les yeux d’un autre Djorkaeff, Jean, qui fut Bleu dans les années 60. Dans les tribunes, une poignée de supporters du PSG avait déployé une banderolle et ne se sont pas gênés pour acclamer le “Président” Laurent Blanc, coach de l’équipe parisienne.

Thierry Henry et Peguy Luyindula, tous deux d’anciens joueurs des New York Red Bulls, avaient aussi leurs fans dans les travées. “Un ou deux de nos joueurs m’ont dit qu’ils avaient 4 ans en 1998, mais les plus âgés comme moi et tout ceux qui suivent le foot se rendent bien compte de la chance et du privilège que c’est de jouer contre de telles personnalités” , explique Frederick Lesort, le restaurateur passionné de foot qui encadrait l’équipe adverse, Cosmos NYC.

Ce match était le second temps fort de la venue des anciens champions du monde et d’Europe aux Etats-Unis. Le groupe participait, vendredi, à un gala pour la Youri Djorkaeff Foundation au High Line Hotel. L’association aide cent enfants pour le moment, mais souhaite se développer en dehors de Manhattan, comme l’explique Youri Djorkaeff:

Soutenir un des leurs, c’est aussi une manière pour nos anciens Bleus de se retrouver et de partager quelques bons souvenirs. “On se retrouve deux-trois fois par saison pour des matches caritatifs” , glisse Robert Pirès, avant le coup d’envoi:

Pronostics pour l’Euro 2016

Ce match d’All Stars avait lieu à quelques jours du coup d’envoi de l’Euro 2016 en France. Premier match des hommes de Didier Deschamps: le vendredi 10 juin contre la Roumanie. La préparation de l’équipe s’est déroulée sur fond de polémique déclenchée par la non-sélection de Karim Benzema. Dans une interview à un journal espagnol, l’attaquant a accusé le sélectionneur d’avoir “cédé à la pression d’une partie raciste de la population.

Pour Youri Djorkaeff, tout cela n’est pas bien grave: “Je sens bien l’équipe de France. C’est vrai qu’on parle beaucoup de l’extra-sportif pour le moment mais vivement que ça commence. Toute la France sera derrière son équipe. C’est une belle équipe. On peut faire quelque chose. Ça va être un championnat d’Europe relevé. Mais on est content que ça se passe à la maison. A chaque fois qu’on joue à la maison, ça a bien réussi.” Il sait de quoi il parle.