La Française qui veut bichonner les pieds des Américaines

Quelle femme n’a jamais maudit l’inconfort de ses chaussures à talons ?  Commerciale dans le secteur automobile, Claire Vidal “pouvait rester 12 heures perchée sur des talons” , se souvient cette pétillante trentenaire. Je cherchais du confort et de quoi combler une demi-pointure.

Elle a alors testé toutes les semelles du marché : en latex, silicone, mousse, anti-odeur... “J’étais capable de dépenser des centaines d’euros dans une paire de chaussures, mais il n’y avait pas de semelle à la hauteur. C’était devenu une obsession” , lâche-t-elle. 

Au point qu’elle a démissionné de son job et développé, depuis 2010, sa gamme de semelles. Le fruit de cette obsession, Red Carpet, a débarqué sur le marché américain il y a quelques semaines, lors de l’installation de Claire Vidal à Los Angeles. 

Sa marque de fabrique ? Des semelles “avec un design élégant qui s’intègre dans la chaussure avec un renfort à l’avant du pied” et made in France, à Mazamet plus exactement, une ville spécialisée dans le cuir. A l’instar de la fabrication, Claire Vidal a misé sur la qualité : cuir italien, mousse orthopédique et dessous anti-dérapant.

C’est un produit à la fois abordable – 30 dollars – et haut de gamme; un ovni dans le monde de la semelle” , argue la créatrice, qui a déposé un brevet en France et aux Etats-Unis. Distribuées aux Galeries Lafayette depuis les débuts, ses semelles sont également disponibles sur son site internet. Elles connaissent un certain succès, avec 4.000 paires vendues en 2015.

Un marché très différent de la France

red carpet 2_1024

Depuis son arrivée aux Etats-Unis en mars, Claire Vidal axe sa communication sur le développement de son e-store.Mon expatriation est liée à une envie personnelle, un rêve ancien. J’avais d’ailleurs créé cette marque pour qu’elle ait un aspect international” , commente-t-elle.

Après avoir vendu quelques centaines de paires, elle analyse le marché américain et les habitudes de consommation. “Les Américaines achètent de nombreux produits pour chaussures, mais peu de chaussures de luxe. Cela peut être un frein pour Red Carpet.” Pour l’heure, ses semelles courtes (pour sandales) ainsi que les coloris rouges et léopards sont les plus plébiscités.

Déjà repérée à Cannes où elle collabore avec Gala, Le Grand Journal et la société HP, Claire Vidal s’est trouvée quelques alliées chez les blogueuses de L.A, et recherche désormais une ambassadrice, qui pourrait devenir la co-fondatrice de la marque.Je voudrais également tisser des partenariats avec des designers pour proposer des collections personnalisées.

Fourmillant d’idées, la créatrice réfléchit à une collection d’accessoires pour chaussures, ainsi qu’une paire avec du faux cuir vegan.Je veux le tester, je pense qu’il y aurait une clientèle.”  Bienvenue à Los Angeles.