Le Français qui veut faire gagner les Austin Huns

Pour en savoir plus

 

Le site des Austin Huns

« Etre dans le top 3 du championnat national ». Alors que l’équipe de rugby des Austin Huns effectue sa pré-saison, Thierry Daupin ne cache pas ses ambitions.

Ce Français fraîchement installé à Austin est bien décidé à être un artisan du développement du rugby aux US. À la tête des Huns depuis un an, il est en charge de la stratégie de développement du club qui effectue sa première saison en tant qu’équipe professionnelle.

Deux championnats

Et les choses concrètes arrivent… La présaison a débuté le 1er octobre et durera jusqu’à fin janvier, laissant place à la saison le 21 janvier (jusqu’à début juin). « A la demande des medias, les instances du rugby US ont fait en sorte que la saison débute juste après la saison de football américain pour éviter tout conflit. Particulièrement ici au Texas, terre de foot US».

Inscrite sur deux tableaux, l’équipe voit grand. Elle participera au championnat régional avec six clubs (dont Houston, Austin Blacks et Dallas), ainsi qu’au championnat national qui compte huit équipes (dont Seattle, Denver, San Francisco, Dallas)  « C’est un peu comme le championnat national et la coupe d’Europe… »

Le format des deux championnats est le même : matches aller-retour et phases finales. Ils ont lieu le samedi après-midi. « L’idée est d’en faire de vrais événements avec deux matches : celui de l’équipe pro précédé par un match d’une équipe de développement, c’est à dire junior ou féminine. Et le tout conclu par un concert. »

L’ambition du club se traduit par ses installations. Basé à Nixon Field à East Austin, les Huns ont fait construire un nouveau stade de 12.000 places prévu pour 2018. Avant cela, l’équipe utilisera un stade provisoire de 3.000 places.

En plus d’installations neuves, l’équipe a recruté deux entraîneurs. Le premier n’est autre que l’ex-coach des Springboks (l’équipe d’Afrique du Sud) de moins de 19 ans, deux fois vainqueur de la coupe du monde. Il est attiré par le potentiel de croissance du club et du « sleeping giant » (surnom du rugby au Texas) aux Etats-Unis. « Il y a tout à construire. C’est un challenge très excitant pour lui » .

L’équipe a aussi fait venir des joueurs. Parmi eux, deux Français de 21 et 35 ans, tous deux ayant joué en top 14, ainsi que le capitaine de l’équipe des Etats-Unis, figure emblématique de ce sport ici.

Le premier match de pré-saison a eu lieu le 12 novembre contre une sélection de l’armée américaine, à l’occasion de Veterans Day. Des abonnements pour la saison sont disponibles.

Pour en savoir plus

 

Le site des Austin Huns