Le Français Hubert Joly quitte son poste de PDG de Best Buy

Hubert Joly / Best Buy

Après sept ans et un redressement réussi à la tête de Best Buy, Hubert Joly cède son siège de président directeur général.

Le « Darty américain » a publié l’annonce ce lundi 15 avril, indiquant que le Français serait remplacé par Corie Barry, actuelle directrice financière de la chaîne qui deviendra la première femme PDG de l’histoire de Best Buy. Elle entrera en fonction le 11 juin.

Hubert Joly ne compte cependant pas quitter le navire qu’il a sauvé du naufrage en 2012 et deviendra « président exécutif » du groupe, un poste spécialement créé pour lui. A ce titre, le Nancéen de 59 ans sera chargé de « soutenir et conseiller » la nouvelle PDG, selon le communiqué de Best Buy.

Hubert Joly peut se targuer d’avoir dégagé 1,4 milliard de dollars d’économies, réinvestis dans la modernisation et la réorganisation des magasins Best Buy dans le cadre de l’opération de redressement New Blue, précise le groupe.

Advertisement

La nomination du Français en août 2012 avait pourtant surpris. Best Buy était secoué par le départ de son ancien PDG pour comportement déplacé avec une employée et menacé par la croissance tentaculaire des sites d’e-commerce comme Amazon. « Près de sept ans plus tôt, le conseil d’administration a pris une decision formidable quand il a demandé à un Français sans aucune expérience dans la vente [Hubert Joly arrivait du secteur de l’hôtellerie, ndlr] de sauver l’entreprise », a déclaré Corie Barry, citée par Reuters.

Nouvellement grand-père, Hubert Joly, dont le bureau sera juste en face de celui de sa remplaçante, s’est quant à lui dit « très fier des transformations stratégiques, financières et culturelles réalisées », peut-on lire dans le communiqué officiel. « Best Buy étant sur le bon chemin pour poursuivre sa croissance à l’avenir, c’est le bon moment pour commencer un changement de direction », a-t-il estimé.